Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Combien de morts faut-il pour en finir avec le Basep ?


A.O.S.A
Dimanche 20 Novembre 2011 - 16:04


Autres articles
Combien de morts faut-il pour en finir avec le Basep ?
3000 mille morts pour la Libye, 900 morts pour Égypte, pour l’instant plus de 3000 morts pour la Syrie et ce n’est qu’un début avant la fin car le régime ne pourra jamais tenir contre d’une part une poussée intérieure et de l’autre une ingérence étrangère, ce n’est donc qu’une question de temps ; déjà l’armée de libération voit le jour et attaque désormais ; il ne suffit plus que de l’armer comme ce fut le cas pour le CNT et bientôt une résolution sera obligatoire pour en finir avec le régime.
 
Aussi, on est en droit de se poser cette question : combien de morts faut-il pour que ceux qui tiennent l’armée et les mafieux qui tiennent l’économie soient balayés ? C’est la seule question qui vaille car nulle part on ne balaye de tels pouvoirs avec des débats au palais des congrès ou des déclarations dans le vide en prônant le changement par les urnes surtout que la première et les seules fois où les urnes ont bien parlé c’était pour élire militairement un civil ou civilement un militaire.
 
33 ans de pouvoir militaire et c’est parti pour durer éternellement car Aziz est le père de l’armée mauritanienne vu qu’il est en train de la sauver du naufrage en l’équipant correctement et en rendant aux hommes leur dignité. Ils semblent mieux nourris, on écoute leurs doléances, ils sont choyés comme le peuple devrait l’être s’il avait voix au chapitre or il n’en est rien. Le pouvoir de jeunes généraux nous a volé la révolution pour une gestion du quotidienne meilleure que sous Taya mais toujours néfaste pour la population car ces généraux n’ont pas eu le courage d’affronter les voleurs, les criminels en boubous blancs ; peut-être tout simplement parce qu’ils ne savaient pas par quel bout prendre le mal au point d’abord de lui tourner le dos pour finir en l’enrôlant : à ce titre la photo de Mohcen serrant la main de son voisin du riz avarié aussi hilare que lui prouve tout ce que nous disons.

Alors question : peut-on encore espérer un changement définitif ? Il faut croire que non ! C’est terminé ! De là qu’on entend dans un coin la COD ou ce qu’il en reste accuser le pouvoir de tous les noms allant jusqu’à dire que ce pouvoir est pire que celui de Taya, que Aziz est un gabegiste, que le pays est définitivement en danger et aujourd’hui que le parti majoritaire est armé ! Si tel est le cas, pourquoi ne pas sortir dans les rues marcher vers la présidence en sachant qu’il faudra quelques centaines de morts ? C’est aujourd’hui ou jamais vu que les média sont braqués sur la révolution arabe ? Aziz et son Basep oseront-ils tirer sur le peuple ? C’est l’occasion rêvée de savoir mais pour cela d’abord il faut être arabe et ensuite il faut être courageux, puis enfin il faut être suicidaire ou convaincu du prix du sacrifice or quel parti peut prétendre à une telle sortie ?
 
Aucun ! Tous pensent aux armes et personne n’ose le prononcer car chacun sait qu’il irait directement au trou ! Pis ! Chacun sait qu’au jeu de la démocratie et du populisme Aziz a trouvé la formule de l’enfumage parfaite. Nul n’est désormais plus politicard que lui. Si la démocratie se limite aux urnes alors Aziz est légitime mais que dire si la majorité est ignorante, illettrée et enfumée ? C'est la dernière question !
 
De là la limite du discours et l'impuissance de la conviction.
 
A part les militaires qui parlent peu et agissent, en Mauritanie la politique et les revendications de la société civile sont l’apanage des parleurs. Pour parler et écrire, dieu ! que de tartines mais quand on a tout dit et même redit que reste-t-il à faire ? Se taire ! De là qu’on entend plus Birame car il a tout dit, de là qu’on n’entend de moins en moins l’opposition car ça radote de plus en plus sans parler de mieux en mieux.
 
En Mauritanie, la liberté d’expression tolérée par les militaires permet à chacun de vider son cœur et même sa rancœur ! Mais à part ça, après la parlote, chacun finit par se taire car nul ne peut parler tout le temps de la même chose surtout quand il a déjà tout dit. Birame a tout dit au sujet de la société maure esclavagiste raciste, combien a-t-il réuni non pas d’esclave mais juste de haratine ? Pas de quoi peser ni dans la rue encore moins dans les urnes. De là qu'il fait actuellement feu de tout bois jusqu'à aller pêcher des sujets dans le rayon avarié des autres O.N.G ! qui n'aiment pas particulièrement ce genre de self-service ! et ce pour parler d'autre chose que de l'esclavage en attendant d'avoir tout dit là encore !
 
La révolution des mamelouks devra attendre une autre saison ! La 5 ème ! Après le printemps arabe, bientôt la hors-saison H !

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires