Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Cinéma : La SENAF devient Nouakshort Films


Culture
Jeudi 18 Octobre 2012 - 08:50

Depuis sa naissance en 2006, la Semaine nationale du film (SENAF) s’est affirmée comme l’un des grands rendez-vous culturels du pays. Près de 300 films projetés, 50’000 spectateurs et des milliers d’autres personnes indirectement touchées, une trentaine d’ateliers de formation mis sur pied... le bilan est flatteur.


Cinéma : La SENAF devient Nouakshort Films
Cette 7e édition, qui se déroulera du 23 au 29 octobre, ne fera pas exception à la règle, avec ses projections de films mauritaniens et étrangers (le Maroc est à l’honneur cette année) et ses ateliers (90 personnes sont d’ores et déjà inscrites). Elle demeure également dans l’esprit des six premières éditions, celui d’un festival «qui ne met pas en compétition des réalisateurs», mais qui se veut «un événement culturel convivial» capable de «solliciter la conscience cinématographique des Mauritaniens».

DU COURT, RIEN QUE DU COURT

Cette édition 2012 marque pourtant un tournant dans l’histoire du festival. Exit la SENAF, voici Nouakshort Films, un nom astucieusement trouvé pour un festival qui entend désormais se concenter sur les courts-métrages. «C’est le format privilégié par les cinéastes d’ici, observe le directeur de la Maison des CInéastes Abderrahmane Ahmed Salem. Par ailleurs, peu de festivals lui sont consacrés dans la sous-région». Enfin, cette nouvelle appellation permet d’associer l’événement à la ville qui l’accueille. Dans la même optique, le festival sera placé pour la première fois sous le patronage du président de la Communauté urbaine de Nouakchott Ahmed Ould Hamza.

UN CONCOURS DE FILMS SUR TELEPHONE PORTABLE

Comme pour mieux matérialiser enocre ce nouveau parti pris du film court, et aussi la volonté de la Maison des Cinéastes de marcher avec son temps, elle propose cette année au public un concours de films portables. «C’est un phénomène actuel, un mode de libre expression, très accessible», souligne Abderrahmane Ahmed Salem. Il s’agit aussi de «montrer aux jeunes que le cinéma c’est un regard avant tout». Rien de plus simple donc que de participer: il suffit de réaliser un film d’une minute maximum avec son téléphone portable et de le télécharger à l’adresse youtube.com/nouakshortfilmTV.

Cette 7e édition, qui coîncide avec le 10e anniversaire de la Maison des Cinéastes, sera également l’occasion d’un bilan en images. Images filmées, images figées aussi dans une exposition de portraits de Béchir Maloum qui rendra hommage à la nouvelle génération de cinéastes mauritaniens.

Nouakshort Films, premier du nom, verra également la naissance de la Fédération des femmes cinéastes mauritaniennes, créée par les femmes formées depuis 2002 par la Maison des Cinéastes.

Un festival à la croisée des chemins donc cette année, qui prend le temps de s’arrêter un instant pour regarder dans le rétroviseur afin de redémarrer de plus belle sans tarder.

Claire Jeannerat
Pour Citymag
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires