Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Chypre: les banques vont rouvrir ce jeudi


Economie
Jeudi 28 Mars 2013 - 09:00

Les Chypriotes ne pouvaient plus procéder à des transferts d'argent ni avoir accès aux guichets depuis douze jours. Une réouverture est prévue ce jeudi 28 mars à midi, heure locale. Les autorités se disent prêtes à faire face à un afflux exceptionnel et des conteneurs chargés d'argent liquide sont arrivés mercredi soir à Chypre.


Chypre: les banques vont rouvrir ce jeudi
Après deux reports, il était temps pour les Chypriotes qu'ils puissent de nouveau accéder aux guichets. Ils sont nombreux à avoir prévu de faire le déplacement. Pas tant pour retirer leurs avoirs que pour gérer leurs affaires courantes. Virement vers l'étranger pour un enfant étudiant, paiement des salaires, des loyers, etc.

Le gouvernement a pris toute une série de mesures pour éviter les fuites de capitaux. Tout paiement et virement vers l'étranger est limité à 5 000 euros par mois par personne et par banque, quel que soit l'établissement basé à Chypre.

Personne ne pourra quitter l'île avec plus de 3 000 euros en liquide. Les clients des banques chypriotes ne pourront pas, comme ils en avaient l'habitude, encaisser leurs chèques contre du liquide mais ces montants devront rester sur leurs comptes.

Aucune limite dans les transactions des entreprises qui devront prouver qu'il s'agit d'une activité ordinaire, sauf pour des montants inférieurs à 500 euros, qui se feront sans justificatif.

Pour les nombreux Chypriotes dont les enfants étudient à l'étranger, le plafond de virement est fixé à 10 000 euros tous les trois mois.

La paralysie du système bancaire de l'île pénalise les PME russes
Les 12 jours de fermeture des banques chypriotes n'ont pas fait perdre de l’argent qu'aux grands groupes russes, dont la perte est estimée à plusieurs milliards d'euros. Elle a aussi des conséquences pour les petites entreprises russes qui y font transiter leurs fonds pour des raisons fiscales.


Impossibilité de rembourser des crédits, de régler des investissements ou des salaires : autant de raisons qui ont poussé 24 clients du cabinet de conseil en placement dans les zones offshore West Union à Moscou, d’assigner en justice des banques chypriotes. Alexander Guskov est le responsable du département fiscal du groupe : « Il y en a qui payent un lourd tribut, parce que n'ayant pas autant de moyens que les grosses entreprises, ils n'ont pas pu diversifier leurs placements et ont tout gardé dans une banque. Aujourd'hui, ce sont Laiki Bank et la Bank of Cyprus qui ont des difficultés. Et si les nuages se sont accumulés au-dessus de ces deux banques, ça n'est pas par hasard. C'est parce que, l'argent russe est surtout placé là-bas. »

De nombreuses PME russes sont enregistrées à Chypre, où elles bénéficient de taxes sur les sociétés deux fois inférieures. Combien sont-elles ? Impossible à savoir, comme l’explique Natalia Orlova, économiste chez Alfa Bank à Moscou : « Dès qu'un représentant d'entreprise va dire qu'il a subi des pertes à Chypre, la question des raisons du recours à Chypre revient. On se demande alors : " Pourquoi on n'a pas payé les impôts en Russie ?" »

Le premier vice-Premier ministre Igor Chouvalov a affirmé que le gouvernement n’avait pour le moment reçu aucune demande d’aide.

Source:rfi
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires