Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Chine : un avocat dissident aveugle en fuite défie le pouvoir par vidéo


Lu sur le web
Vendredi 27 Avril 2012 - 15:19

Le sort de l’avocat et activiste aveugle Chen Guangcheng est, depuis 18 mois, un symbole de l’état des droits de l’homme en Chine : jeudi, ce dissident assigné à résidence s’est enfui, et a adressé un message vidéo au gouvernement à partir de sa cachette.


Dans cette vidéo, Chen, qui a visiblement quitté la province du Shandong où il vivait, s’adresse directement au premier ministre Wen Jiabao. Il lui raconte ses conditions de détentions, expliquant que l’argent était la motivation de ses gardes, qui touchaient 100 RMB (11 euros) par jour de détention.

Il décrit les mauvais traitements qu’il a subi, et sa crainte que sa famille ne subisse de violentes représailles.

Chen Guangcheng appelle Wen Jiabao à s’élever contre ses pratiques des autorités locales, et à défendre « les gens ordinaires contre les officiels corrompus »

Les rumeurs selon lesquelles Chen se serait réfugié à l’ambassade des Etats-Unis ont été démenties. En revanche, selon le responsable de la China Aid Association, Bob Fu, un activiste basé au Texas, Chen Guangcheng serait à Pékin, dans un lieu sûr.

La vidéo de Chen Guangcheng a été mise en ligne par le site dissident Boxun.

L’histoire de Cheng Guangcheng est comparable à celle de beaucoup d’autres dissidents. Chen Guangcheng, 40 ans, est un avocat autodidacte. Pour avoir défendu la cause de femmes abusivement forcées à être stérilisées ou à avorter, parfois à quelques jours de l’accouchement, Chen avait été placé en résidence surveillée le 2 septembre 2005, puis arrêté le 11 mars 2006 et détenu au secret.

Au cours d’un procès auquel ses avocats n’ont pas pu participer, il a été condamné en août 2006 à quatre ans et trois mois de prison pour « dommage intentionnel à la propriété publique » et « perturbation de la circulation par des rassemblements populaires ». Une peine durant laquelle il lui fut notamment refusé l’accès aux soins.

Libéré il y a un an et demi après avoir fini de purger sa peine, l’avocat a, depuis lors, été enfermé chez lui, dans le village de Dongshigu, au Shandong, jusqu’à son évasion jeudi .

De sa maison-prison, Chen Guangcheng avait réussi en février à faire sortir une vidéo qu’il avait filmée avec sa femme, et dans laquelle il expliquait les conditions de cette détention, que certains n’hésitent pas à qualifier de « prise d’otage ».

« Je suis sorti d’une petite prison pour aller dans une plus grande » soupirait-il alors.

Source : Aujourd'hui La Chine
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires