Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Chine : les explosions de Tianjin, accident ou attentats ? Des questions, beaucoup de questions…


International
Lundi 17 Août 2015 - 16:45

Dans un précédent article, nous avions présenté l’évènement des explosions ayant eu lieu dans le port de Tianjin, en insistant sur la nature peu commune de ces explosions et sur le cadre exceptionnel de l’évènement. La prudence nous imposait d’en rester là, en attendant de plus amples informations.


Mais aujourd’hui, avec un peu de recul, encore très court certes, beaucoup de questions émergent. Comme le dit un ami, depuis le début, nos oreilles bourdonnent, et ce bourdonnement est amplifié par l’unanimité de  la presse occidentale, toujours un excellent avertisseur, dans ce genre d’affaire.
 
Dans le contexte de guerre économique actuel, il n’est pas concevable de considérer l’évènement de Tianjin, quelle qu’en soit la cause possible, comme n’importe quel accident d’une usine quelconque. La volonté des médias de se cantonner à un traitement de faits divers, ne peut être que suspecte. C’est gros, trop gros, dit cet ami. Je vous soumets ci-après un texte qu’il nous a transmis.
 
« Je me pose aussi des questions à propos de « l’accident » dans le port chinois [de Tianjin]. Présenté comme un accident, n’est-ce pas un attentat? Et ici non pas fomenté par les autorités locales (en référence à un article d’Oklahoma) mais par une « opposition » pilotée ou non par la CIA.
 
 J’ai peine à croire que l’on stocke des quantités pareilles d’un produit aussi explosif en un seul lieu aussi vital pour l’activité locale (et aussi densément peuplé!), qu’il s’y déclare un incendie, que les pompiers, ignorant la nature du produit, l’arrosent copieusement d’eau et provoquent ainsi une explosion gigantesque. Et, cerise sur le gâteau, par hasard, il y a aussi un dépôt de cyanure, de quelque chose hautement toxique à proximité.
 
Cela fait beaucoup de coïncidences, non? Et le régime étant ce qu’il est en Chine, la thèse de l’attentat n’est même pas évoquée. Même si dans leur for intérieur ils doivent quand même se poser la question.
 
Génial non?
 
Bénéfice? Même si ce port n’est pas le seul qui assure le transit commercial avec l’occident, il va perturber un certain temps les échanges et nécessairement réduire temporairement les importations avec un bénéfice sur les PIB. D’autant plus qu’il y a aussi des exportations à refabriquer (les VW cramées par centaines). Sans compter le risque de déstabilisation du régime chinois.
 
Dommage que ce soit du « one shot ». Recommencer serait mettre la puce à l’oreille.
 
Mais j’ai l’esprit mal tourné, je le confesse ».
 
Après la tragédie, les autorités ont immédiatement réagi, comme pour un pays en guerre, en contrôlant strictement la diffusion des informations. Elles ont bloqué quelques 360 pages dans les réseaux sociaux, et suspendu une cinquantaine de sites, pour avoir « diffusé des rumeurs » sur la tragédie.
 
Ne nous attendons donc pas à avoir d’autres informations que des déclarations rassurantes du style « ne vous inquiétez pas, tout va bien », et quelques fuites qui n’ont pas été maitrisées à temps, telles que la curieuse présence d’un stock de plusieurs centaines de tonnes de cyanure (700 tonnes selon les sources officielles). Le nombre de victimes lui-même doit être pris avec précaution.
 
Les dégâts matériels n’ont pas encore été évalués, mais ils sont énormes. Malgré le black-out, on sait que plus de 2500 entreprises ont été touchées. Si cette tragédie est due à un accident, alors c’est l’accident le plus grave que l’on ait vu depuis longtemps, sinon jamais.


reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire