Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Cherchez l’erreur : Birame prophète à l’ONU, démon chez lui…


A.O.S.A
Samedi 7 Décembre 2013 - 01:17


Cherchez l’erreur : Birame prophète à  l’ONU, démon chez lui…
Aziz paye cher d’avoir nourri et engraissé la confrérie des médiocres : bilan Birame a gagné définitivement la communication internationale en recevant le prix des droits de l’homme de l’ONU. Désormais après la réputation désormais mondiale de la Mauritanie comme terre de l’esclavage par excellence, comment le pouvoir de Nouakchott et sa confrérie de oulémas peuvent-ils encore traiter Birame de démon ou ne pas vouloir le prendre au sérieux ?
 
C’est terminé… Que le pouvoir le veuille ou non, Birame a une dimension internationale en matière de lutte pour les droits de l’homme particulièrement la lutte contre l’esclavage qu’aucun leader de la place ne pouvait même espèrer : Messoud  keunt vem… Désormais, comment le pouvoir peut-il justifier qu’il refuse de reconnaître l’IRA ou son parti le RAG sans donner raison à Birame qui se présente en victime ?
 
La politique du pouvoir face à Birame et son IRA fut d’abord l’indifférence par mépris, puis la prison pour briser, puis la corruption des membres de l’IRA pour qu’ils le quittent, puis la fausse indifférence en le laissant circuler et dire ce qu’il veut. Pendant ce temps, le pouvoir déléguait des bras cassés à l’étranger et sur les ondes nationales pour rabâcher les mêmes stériles litanies.
 
C’est l’heure de la facture. Aziz n’a plus aucun moyen de laver la nation mauritanienne de sa réputation d’état esclavagiste ; quant à son indifférence face à Birame, elle est devenue ridicule. Ne reste au pouvoir qu’à continuer à espérer continuer à gagner la communication intérieure qui consiste à ce que le discours de Birame ne pénètre pas les oreilles des hratines : ce combat-là est pour l’instant plus ou moins gagné mais pour combien de temps ? Certains songent à liquider Birame ou le faire liquider par un fanatique, mais l’occasion fut ratée avec l’affaire de l’autodafé car un seul Alem s’est levé à temps pour dire que non seulement ces ouvrages n’ont rien de sacré mais en plus brûler ce genre d’ouvrage est coutumier en islam où certains oulémas détruisent ainsi leurs œuvres quand ils estiment que les disciples pourraient en faire mauvais usage ; le feu étant alors purificateur…
 
Birame est lancé et toucher à lui, c’est lui donner raison. Il ne manque à Birame que de meilleurs conseillers pour qu’il arrête de vouloir faire un front noir contre les maures en oubliant que la société négro-mauritanienne est tout aussi féodale, pour commencer à rassembler bien plus largement car comme en Afrique du Sud, tôt ou tard un parti du H Power verra le jour où l’élite se dira que face à ce système plus puissant que jamais rassemblant le pire de tous, seul un mouvement H pourra avoir la force de la menace pour inquiéter et renverser le pouvoir.
 
En effet, face à ce pouvoir militaire tout puissant qui devient comme un petit royaume avec ses privilégiés de clan en clan et père en fils, face à la faillite de l’opposition traditionnelle, il faut craindre que deux seules forces puissent renverser la situation : les hratines ou les islamistes. Les islamistes  ayant la faiblesse qu’ils subiront le sort de leurs semblables politiques face aux armées arabos du coin quand les hratines qui se lèveraient manipulés par une élite multiculturelle jusqueboutiste et désespérée seraient les seuls qui à terme pourraient tout changer.
 
Mais le prix à payer sera terrible car les hratines qui oseront sérieusement songer à cela subiront le sort des négro-mauritaniens qui y ont pensé avant eux. 

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires