Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Championnat national D1 : Et si c’était l’année du Ksar ?


Sport
Mardi 23 Avril 2013 - 18:05

Longtemps absent des premiers rôles dans le championnat national de première division, l’ACS Ksar retrouve des couleurs cette saison. Deuxième au classement à un point du FC Nouadhibou, l’équipe coachée par N’Diawar Ba dit Giresse a toutes les chances de remporter le titre. Et si c’était l’année du Ksar ?


Championnat national D1 : Et si c’était l’année du Ksar ?
Huit longues années que l’ACS Ksar n’a rien remporté. Le dernier trophée remonte à 2004, où le club s’était adjugé le titre de champion. Depuis lors, c’est le black-out total. Les Ksarois ont enchaîné les saisons en livrant des prestations décevantes autant en coupe qu’en championnat. Mais pour ce nouveau marathon saisonnier, la donne a vraisemblablement changé.

Des chiffres qui parlent

Seule formation encore invaincue en championnat, Ksar doit sa réussite à une défense imperméable, la meilleure de la compétition (seulement 7 buts encaissés) devant celle de Tevragh-Zeïna (11 buts) et de Nouadhibou (12 buts). Si offensivement les Vert et Blanc ne sont pas aussi tranchants que leurs concurrents directs – les Ksarois possèdent la quatrième attaque la plus prolifique, derrière Nouadhibou (38), Concorde (32), Tidjikja (27) et à égalité avec Tevragh-Zeïna (26) - ils font tout de même preuve d’une belle régularité. La première partie de saison fut intéressante (8 victoires et 5 nuls) même si vers la fin, l’équipe qui affichait d’inquiétants signes de fatigue, a laissé filer des points précieux en concédant trois matches nuls d’affilée (entre la 10e et 12e journée). Ce qui lui a valu de perdre la première place qu’elle avait longtemps occupé.

Yacoub Deina, une recrue qui vaut de l’or

Ksar a tout de même démarré la deuxième partie avec une envie certaine et des ambitions retrouvées (3 victoires et 2 nuls). Ceci est en grande partie dû au recrutement de Mohamed Yacoub Deina Bah, qui a su redonner au club un nouveau souffle. L’ancien pensionnaire du FC Tevragh-Zeïna a apporté son expérience et ses qualités techniques, en se montrant décisif quand il le fallait (auteur du seul but face à Kédia lors de la 18e journée). Avec l’arrivée de l’international mauritanien, et l’éclosion d’excellents joueurs comme Abdel Aziz Sow (5 buts), El Khalil Moulaye Ahmed (4 buts) ou encore Yacoub Kaboré (1 but), le club du président Gharaby peut envisager le futur en toute sérénité.

Giresse le magicien

Si Ksar est aujourd’hui deuxième au classement (40 points), c’est aussi parce qu’il a su bien négocier ses matches importants. Face aux équipes du haut de tableau, la formation Nouakchottoise n’a jamais perdu en 9 confrontations (6 victoires, 3 nuls). La solidité affichée par les Ksarois résulte d’un travail en amont orchestré par le nouvel homme fort du club, N’Diawar Ba dit Giresse. À 38 ans, le natif de Saint-Louis (Sénégal) a complètement métamorphosé une équipe qui peinait à s’imposer. Arrivé en début d’année en provenance de Tevragh-Zeïna où il occupait le poste d’entraîneur adjoint, Giresse est parvenu à inculquer à ses poulains toute la rigueur et le sérieux qui le caractérise. Son bilan parle pour lui. Il n’est pas sans douter qu’il ne regrette pas son départ du club de Moussa Khairy, qu’il a quitté sur un sérieux litige. Giresse fait partie des meilleurs coachs du championnat cette saison.

Présent en Coupe nationale et à un seul point du leader à huit journées de la fin, l’ACS Ksar est en position de force pour tout gagner. Il faudra cependant rester lucide et ne pas s’enflammer. La fin de saison risque d’être palpitante pour Meïne et ses protégés.

Brahim Sow Deïna

Source: MAURIFOOT
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire