Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Centre de réinsertion des enfants en conflit avec la loi, d’El Mina L’ONG « Terre des hommes » au chevet des jeunes détenus


Actu Mauritanie
Vendredi 25 Mai 2012 - 11:06

L’Ong italienne "Terre des hommes" a signé lundi 21 mai, un accord de partenariat avec le centre de réinsertion des enfants en conflit avec la loi, d’El Mina. L'accord porte sur le renforcement des capacités du centre dans le domaine de l'appui technique ainsi que sur la réalisation d'un centre de réserve à règlement spécifique. Ce nouveau centre servira d'alternative pour la réinsertion des enfants.


Autres articles
Centre de réinsertion des enfants en conflit avec la loi, d’El Mina L’ONG « Terre des hommes » au chevet des jeunes détenus
Cet accord de partenariat signé dans les locaux du ministère de la justice vise également, à créer une autre structure semi-ouverte à Nouadhibou, destinée à palier les insuffisances constatés dans la capitale économique et qui sont liées à la recrudescence des détenus mineurs. L'accord a été signé, par le directeur général du centre de réinsertion sociale des enfants Mohamed Vall Ould Youssef et par M. Jean Andera Rola Représentant de l'Ong italienne "Terre des hommes".

L'accord intervient dans le cadre des efforts de coopération inaugurés, d'une part depuis 2008, par l'Ong « terre des hommes » et la coopération italienne et d'autre part, par le ministère de la justice. Des efforts récemment couronnés par la création d'un centre d'accueil et de réinsertion sociale des enfants en conflit avec la loi à El Mina.

Inauguré en novembre 2010 par le ministre de la justice, le centre de réinsertion pour les enfants en conflit avec la loi été créé pour valoriser les détenus mineurs par le développement d'un programme de formation en vue d'une future insertion dans la société

Le centre d'El Mina est doté de plusieurs ateliers pour l'apprentissage de différents métiers: soudure, mécanique, informatique, couture, cuisine, d'une bibliothèque et d'un centre d'apprentissage pour la langue arabe.

Terre des hommes « protection d’enfants auteurs ou victimes d’infractions pénales »

Présente à Nouakchott depuis 1984, l’Organisation « Terre des hommes » (Tdh) sert de relais aux enfants. L’ONG intervient dans les programmes liés à la protection d’enfants auteurs ou victimes d’infractions pénales, dans les soins spécialisés et dans le volet de la nutrition

Terre des hommes apporte une assistance juridique et sociale aux enfants emprisonnés et à leurs familles : visites régulières des lieux de détentions, services de médiation entre parties, aide juridique directe, réinsertion sociale et professionnelle. En collaboration avec le Ministère de la Justice, Tdh dispense aussi des formations pour tous les intervenants dans la justice des mineurs.

En continuité aux années passées, les programmes de Terre des hommes comportent en 2010

Un volet «protection d’enfants auteurs ou victimes d’infractions pénales» qui vient en aide à des enfants en situation difficile : mineurs en conflit avec la loi, enfants victimes d’infractions pénales, enfants en situation de domesticité, enfants exploités, enfants victimes de traite ... Ce programme est conduit en partenariat avec l’AFCF et les Services gouvernementaux concernés, à Nouakchott, Nouadhibou, Rosso.

Fortement axée sur la justice juvénile, cette intervention constitue, en outre, un appui à la mise en œuvre de l’ordonnance portant protection pénale de l’enfant, adoptée par le gouvernement mauritanien en décembre 2005. Une moyenne de 1'800 bénéficiaires est ciblée par an, par ce volet d’activités.

Un volet «soins spécialisés» répondant aux besoins d’enfants démunis atteints de pathologies graves, ne pouvant être traitées localement. Un système de référence vers des hôpitaux de Suisse, ou d’Espagne permet leur évacuation le temps d’une chirurgie et/ou d’un traitement adapté. Ces activités sont conduites en lien avec le Service National de Cardiologie et divers autres structures de santé de la place. A leur retour en famille, les enfants sont suivis et appuyés pour leur scolarité ou formation professionnelle. Une moyenne de 150 bénéficiaires est ciblée par an, par ce volet d’activités.

Un volet «santé/nutrition» d’appui aux structures publiques de santé de la moughatta’a de El Mina et à l’Unité Spécialisée en Nutrition, sise au Centre Hospitalier National. Il s’agit là d’un appui à la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant de moins de 5 ans, aspect nutritionnel inclus. Ce travail s’effectue en lien étroit avec les autorités sanitaires concernées. Une moyenne de 8’000 bénéficiaires est ciblée par an, par ce volet d’activités.

Dialtabé
quotidien-nouakchott


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires