Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Carte de séjour en Mauritanie : une dame âgée sénégalaise appelle à l’aide…


A.O.S.A
Mardi 12 Avril 2016 - 03:35


C'est terrible. J'ai rencontré tout à l'heure une sénégalaise d'un âge respectable que je connais assez. C'est un cordon bleu qui travaille chez des mauritaniens respectables. Elle m'a interpellé pour savoir si je pouvais l'aider. Hélas je ne connais personne de ce milieu. Elle n'ose même plus sortir pour aller acheter ses médicaments de peur d'être " raflée" comme c'est arrivé l'autre jour à l'artiste Mansour Kébé qui en moins de 24H s’est retrouvé à la frontière Rosso.

 

 

Elle m'explique que ces jours derniers et ce mois dernier, quand on va faire sa carte de séjour, c’est «  barré » selon son expression en off, on vous répond que ce n'est pas possible car il n'y a plus de papier ou on invoque une autre raison. Bilan il faut revenir plus tard. Le problème c'est que les autorités compétentes ne font apparemment pas de quartiers. Si on vous prend, vous êtes bon pour le bus de « ramasse ». Ensuite, vous pouvez passer deux ou trois jours coffré avant d’être refoulé à la frontière.

 

Elle explique qu’avant d’être envoyé sous bonne garde, il faut alors payer 15.000, 8000 ou 3000 à certains policiers pour en réchapper jusqu'à la prochaine fois. On imagine les fortunes que ça rapporte.

 

De la même manière que l’I.G.E existe, il devrait y avoir un ministère tout entier dédié à inspecter, à surveiller tous les autres, tout ce qui se passe dans les administrations avec des agents en civil qui auraient une carte leur permettant d’entrer partout et faire remonter les dysfonctionnements car c’est scandaleux que nos proches voisins puissent se sentir ainsi terrorisés à cause de carte de séjour alors qu’ils sont prêts à payer surtout que la carte coûte plus que le Smic mauritanien…

 

On peut comprendre qu’il y a à Nouakchott des quartiers entiers pleins d’étrangers en situation irrégulière souvent en arrêt en Mauritanie en attendant d’aller gonfler les rangs des destins brisés en méditerranée. Ceux-là, il faut les raccompagner à la frontière et prendre les mesures biométriques, comme c’est le cas des mauritaniens, pour qu’ils ne repassent pas deux fois dans l’illégalité sous peine de risquer la prison.

 

Par contre, au lieu de se demander pourquoi il n’y a pas de visa pour les européens au Maroc, compliquer la tâche des demandeurs de carte de séjour n’est pas une solution car les gens modestes travaillent en Mauritanie dans toutes les familles mauritaniennes qui en ont les moyens. Ce sont eux aussi les pêcheurs, les mécaniciens, les ouvriers etc. même si de plus en plus de mauritaniens surtout hratines s’y mettent.

 

Il faut n’être jamais sorti de chez soi pour ne pas être touché par le sort des étrangers chez nous surtout que tôt ou tard au Sénégal, ou ailleurs en Afrique noire, les populations et les autorités prendront acte de ce traitement même s’il est marginal selon les autorités. Alors ce sont les mauritaniens à l’étranger qui en payeront le prix.

voir la vidéo lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires