Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Carnet de Voyage: "Je suis allé au marché pour y rencontrer mes souvenirs..."


Société
Lundi 8 Avril 2013 - 20:00


Carnet de Voyage: "Je suis allé au marché pour y rencontrer mes souvenirs..."
Tandis que mes sandales encore incrustées de débris d’arbres épineux soulevaient une poussière semblable à celle de la Chemama, par une chaleur aride et sous un ciel bleu limpide, je pénétrais dans l'ombre du marché de Bagan, au Myanmar. Il m'a fallu un réel effort de concentration pour me souvenir que je n’étais plus en Mauritanie. J'avoue que le temple massif en arrière-plan aurait pu servir de rappel notoire , mais tant le décor, les lieux, l’atmosphère, résonnaient en écho dans ma mémoire, que je l'ai traversé et exploré comme dans un rêve éveillé.

En Grèce antique, le mot "Agora" désignait une place cruciale dans les agglomérations. Ce lieu était utilisé pour les proclamations publique, les événements sportifs, mais surtout, c’était la place du marché. Quoi de plus central en effet dans la vie au quotidien que la collecte d'aliments, de matériel ménager, de vêtements, de tout ce qui se consomme et doit être remplacé? Quoi de plus anodin, de plus fréquent, que ces échanges de main à main, de personne à personne?

S'il est vrai que dans les grandes villes, particulièrement en Asie du Sud Est, on raffole de centres commerciaux, ces gigantesques "Malls" climatisés, arborant les labels les plus modernes et coûteux - et déshumanisés - les marchés de quartier et de campagne sont loin d'avoir disparus. En y flânant, on touche du doigt le quotidien des populations locales, leurs besoins et leurs manière d'interagir...

Et une fois de plus nous sautent au yeux des ressemblances, des souvenirs au détour d'une odeur, un sentiment de déjà-vu en croisant le regard d'un commerçant. On discute, on marchande, on effectue une transaction apparemment banale, perpétuant ainsi une démarche si typiquement humaine qu'elle nous parait évidente, et pour un court instant on fait partie d'un espace intangible mais pourtant physique, celui de l’échange matériel, qui existe depuis des millénaires, et n'est pas prêt de disparaître... l'Marsa.

Omar Ould Abeiderrahmane



Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter