Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Cancer : un Canadien de 16 ans optimise un traitement pour tuer les cellules malades


Lu sur le web
Jeudi 11 Avril 2013 - 15:26

Un étudiant canadien de 16 ans, Arjun Nair, a obtenu un prix des laboratoires Sanofi pour ses recherches sur une thérapie anticancéreuse. Le jeune homme a optimisé la thérapie de la photothermie en utilisant des nanoparticules d'or chauffées qui tuent les cellules cancéreuses.


Autres articles
Arjun Nair, un lycéen de 16 ans a réussi à mettre au point un traitement qui détruit les cellules cancéreuses.
Arjun Nair, un lycéen de 16 ans a réussi à mettre au point un traitement qui détruit les cellules cancéreuses.
La lutte contre le cancer gagne de plus en plus de terrain. Mardi, un étudiant canadien de 16 ans a reçu le premier prix 2013 du concours Sanofi BioGENEius Challenge Canada (l’équivalent de 4.916 dollars) pour ses recherches sur une thérapie anticancéreuse. Objectif des travaux d'Arjun Nair, lycéen d'origine indienne : optimiser la thérapie existante de la photothermie.

En effet, cette technique consiste à détruire les cellules cancéreuses en les brûlant grâce à des vibrations et rayons infrarouges. Mais l’un des problèmes majeurs est qu'elle ne peut être utilisée durablement car elle entraîne une défense des tumeurs exposées à la chaleur qui se mettent à produire des "protéines du stress" pour s’en protéger. Pour contourner ce problème, Arjun Nair a eu l'idée d'utiliser des nanoparticules d'or qui, injectées à un cancéreux et chauffées, tuent les cellules malades.

Le jeune homme est ainsi parvenu à démontrer qu'un antibiotique (17-AAG) permettait de contrer les défenses des cellules cancéreuses contre les "nano-projectiles" ce qui avait pour effet de rendre le traitement plus efficace. Outre ce premier prix, Arjun Nair a également reçu un prix spécial pour le projet ayant le plus grand potentiel commercial.

Une idée viable à approfondir

Au cours de ses deux ans de recherche, le jeune chercheur a pu profiter des installations de deux laboratoires de l'université de Calgary et profiter des conseils de leurs dirigeants, Simon Trudel et David Cramb, une faveur exceptionnelle pour un lycéen. Il a ainsi réalisé des tests qui prouvait la viabilité de son idée. "C'est le départ d'une fantastique carrière de recherche pour ce jeune homme", a déclaré Jon Fairest, président de Sanofi Canada, après lui avoir remis son prix. Bien que des recherches doivent encore avoir lieu pour que la technique puisse être commercialisée, la chose a de grandes chances de se faire.

Arjun Nair a raconté à l’AFP s'être intéressé à ce sujet après que sa grand-mère se soit vu diagnostiquer un cancer. "Elle a beaucoup souffert pendant la thérapie, donc j'ai commencé à étudier les cancers en général et j'ai lu beaucoup de choses sur les traitements", a-t-il expliqué. S’apercevant que de nombreux concours scientifiques s’y consacraient également, il a décidé de relever lui-même le défi. Au total, 208 élèves du secondaire travaillant sur 123 projets ont participé à la compétition annuelle.

Source : maxisciences.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires