Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Campagne assainissement : 22, v'là la sécu !


Tribunes
Lundi 3 Novembre 2014 - 22:00

C'est une scène cocasse ce jeudi 30 octobre juste à l'entrée du ministère des affaires étrangères. Une demi-légion d'agents de sécurité de différentes sociétés de gardiennage de la ville qui battent le sable pour «participer à l'effort d'assainissement de Nouakchott enclenché par son Excellence, Monsieur le Président Mohamed Ould Abdel Aziz».


Maty Mint Boïdy, présidente de la CUN, au milieu d'agents de la MSS. Crédit : MLK
Maty Mint Boïdy, présidente de la CUN, au milieu d'agents de la MSS. Crédit : MLK
Depuis que les attaques fusent de toutes parts sur la gestion des ordures à Nouakchott, devenu une véritable décharge à ciel ouvert, et que la communauté urbaine de Nouakchott s'en trouve fragilisée, l'aide est venue d'en haut, du Deus ex machina local, qui en personne et en jogging soyeux tout bleu, est sorti avec ses comparses aux joggings tout aussi soyeux, pour montrer aux nouakchottois comment être propre et le rester.

Une campagne aux allures évidentes de comédie, car de manière flagrante, il s'agit d'un aveu d'échec cuisant, sur la gestion de l'assainissement de la capitale.
Au carrefour des ministères des affaires économiques, et étrangères, les voitures ralentissent à proximité du parking de la grande structures ocre. La scène est relativement cocasse : agents de sécurité, la présidente de la CUN, et un parterre de fonctionnaires du public s'échinent à user de râteaux pour ramasser plastiques et ordures.

Depuis une semaine ce genre de scènes se multiplient dans la ville, depuis que le Raïs a décrété une séance prolongée et spectaculaire de balayages des rues de Nouakchott. Disons-le tout de suite, c'est plus de l’esbroufe qu'autre chose. On se le dit à chaque fois, qu'à l'issue d'une séance de balayage, on voit les fonctionnaires (hauts en couleurs pour certains), retourner à leurs affaires, sans une tâche ou un grain de poussière sur leurs accoutrements. Les ménagères peuvent en prendre de la graine !

Ici en l’occurrence, l'image est la même : les agents eux-mêmes se meuvent à peine et à contre-coeur pour les besoins des deux caméras présentes, pour les besoins de cette campagne de pub mal ficelée.
Un des représentants de la mairie de Tevragh-Zeina, présent pour cette opération, Hussein Thiam, affirme solennel, la cravate bien tirée, que «cette opération est une manifestation de solidarité, et de bonne volonté, pour que chacun apporte son coup de balai à l'assainissement de Nouakchott. En l’occurrence, la société MSS montre ici un exemple de conscience citoyenne, pour aider le président de la République, ainsi que la présidente de la CUN, à trouver une solution durable au problème de l'assainissement dans la capitale».

A côté de lui, Abdelatif Mohamed Ould Abderrahmane, directeur du projet d'assainissement de Nouakchott à la communauté urbaine de Nouakchott, est tout aussi propre, et sentencieux : «A la CUN, nous sommes lancés dans cette opération depuis quatre à cinq mois, à laquelle nous n'étions pas préparés. Beaucoup de moyens ont été déployés, mais cela ne s'avérera efficace qu'avec une sensibilisation et une communication. Ce n'est qu'avec cela qu'on pourra proposer à nos concitoyens nouakchottois un environnement sain où ils pourront s'épanouir» acte-t-il.


Lire la suite
Source: Mozaikrim
 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter