Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

CONFEJES : Youssouf Fall, digne ambassadeur


Sport
Mardi 12 Mars 2013 - 09:55

L’information est tombée dans la journée de jeudi dernier : Fall Youssouf, Secrétaire général de la CONFEJES a été élevé par S.E.M. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat du Niger au grade de Commandeur de l’ordre national du mérite du Niger « pour les services rendus à la CONFEJES pendant ses deux mandats ».


Youssouf Fall. Photo : Aïdara
Youssouf Fall. Photo : Aïdara
L’homme a reçu vendredi dernier la médaille de Commandeur de l’ordre national du mérite du Niger qui lui a été remis lui a été remise par le président de ce pays, le 7 mars 2012 en présence des ministres et chefs de délégation venus prendre part à Niamey à la 34ème conférence ministérielle de la CONFEJES.

Au terme des deux mandats qu’il vient de passer à la Confejes, Fall Youssouf aura merveilleusement bien rempli ses tâches. N’est-ce pas lui, par ses initiatives et son courage, est parvenu à donner de cette institution une plus grande visibilité ? Ce cadre sportif du pays, connu pour avoir été le premier mauritanien à décrocher un diplôme supérieur de sports chez lui, est certainement le premier citoyen qui a cru aux sports. De retour d’Algérie au milieu des années 70, il s’est investi corps et âme pour le développement des sports, occupant tour à tour, diverses fonctions à Nouakchott comme à l’intérieur du pays.

Très attaché aux disciplines sportives, l’ancien capitaine de l’équipe nationale de basket de la Mauritanie, celui-là qui a mené notre sélection pendant ses années de gloire, est aussi connu pour avoir passé intégralement sa carrière dans les milieux du sport, occupant les fonctions de directeur des études du Centre de formations des sports à la Maison des Jeunes, directeur de cette école, directeur des sports, conseiller et chargé de missions au ministère au même ministère avant de s’en aller diriger la Confejes. Ce battant, a su mettre à profit son passage dans cette institution, pour apporter des financements conséquents à des associations de jeunes en Mauritanie mais aussi et surtout, en permettant nombre de stages de perfectionnement au profit de talents et d’encadreurs du pays.

Pour les pousses que ne le savent certainement pas, c’est à lui, que les jeunes et les sportifs de Nouakchott doivent les stades construits dans les neuf Moughataa de la capitale. On se rappelle encore, alors que pendant les années 90, il collaborait avec les experts du Projet français appelé « Projet Diass », il menait le combat contre les puissants commerçants, les spéculateurs et autres hommes politiques et hommes d’affaires qui tentaient de transformer les aires de jeu cibles, en centre commerciaux.

Espérons qu’avec le retour au pays de celui-là qui est considéré par ses pairs africains comme l’un des plis éminents sportifs du continent voire de l’espace francophone, les sports en Mauritanie connaissent un nouvel élan.

C.A
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter