Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

COMMUNIQUE : Touche pas à ma nationalité dénonce les rafles racistes


Communiqué
Mardi 12 Mars 2013 - 13:12

Depuis plusieurs jours la ville de Nouakchott connait des rafles organisées par la police et des éléments de la garde nationale. Pour les autorités racistes, il s'agit de garantir la sécurité des citoyens. Dans ces conditions dramatiques où les libertés des noirs sont particulièrement bafouées , Touche pas à ma nationalité dénonce l'attitude de la police et de la garde nationale dressées uniquement pour réprimer les noirs et attire l'attention des Mauritaniens et de la communauté internationale sur les graves violations des droits humains dont les noirs sont victimes:


Le groupe de rap Diam Mint Tekky dénonce régulièrement les rafles policières et de la garde
Le groupe de rap Diam Mint Tekky dénonce régulièrement les rafles policières et de la garde
- Dans les quartiers de Nouakchott, seuls les noirs sont raflés, humiliés dans les commissariats où des filles sont même violées par des policiers voyous;

-Au moment où le recensement discriminatoire est en cours , les nombreux Mauritaniens noirs écartés sont assimilés à des étrangers car, leurs anciennes pièces d'identités sont considérées caduques par la polices raciste, contrairement à toute logique;

-Les élèves et étudiants noirs travaillant en groupes constituent une cibles particulières de la police raciste;

Devant cette situation qui ne traduit que la haine du régime raciste du général ould Abdel Aziz envers les noirs , Touche pas à ma nationalité considère ces rafles abusives dans les quartiers noirs comme un "état de siège", d’honnêtes citoyens sont interpellés entre 18 heures et 19 heures parce qu'ils ont une peau noire ce qui fait d'eux des malfaiteurs potentiels aux yeux de la police d'Apartheid.

Pour Touche pas à ma nationalité, le développement de la criminalité n'est qu'une conséquence de la mauvaise répartition des biens de ce pays; une minorité contrôle toute l'économie au détriment d'une majorité noire dont la paupérisation est planifiée par l'Etat raciste. Par la même occasion nous dénonçons la caractère mafieux de la police raciste et corrompue en connivence avec le grand banditisme.

Touche pas à ma nationalité adresse un sérieux avertissement au régime fasciste en exigeant l’arrêt immédiat de cette campagne de terreur contre les citoyens Négro-Mauritaniens et rappelle que toute tentative dépuration ethnique est vouée à l'échec pour la simple raison que la génération consciente s'érigera en remparts pour défendre ses droits.

Devant ce danger, Touche pas à ma nationalité appelle tous les Mauritaniens attachés à l'unité et épris de justice à se mobiliser pour dire non à ces rafles qui rappellent l'Afrique du Sud de l'Apartheid et tiendra responsable le régime raciste de toutes conséquences qui découleront de cette persécution des noirs. Devant une telle discrimination, la population noire s'arroge le droit de résister.

Nous appelons la jeunesse à un sursaut patriotique pour mettre en échec le projet cynique du régime génocidaire et raciste.
La Mauritanie appartient à tous les Mauritaniens sans distinction de races , et la police doit assurer la protection des tous les citoyens.

Nouakchott, le 11 Mars 2013
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire