Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

COD : Des fantasmes, encore des fantasmes, toujours des fantasmes…


Tribunes
Dimanche 19 Mai 2013 - 18:40


COD : Des fantasmes, encore des fantasmes, toujours des fantasmes…
Le FNDD et le RFD avaient exigé la constitution d’un gouvernement d’union nationale, pour, soutenaient-ils à l’époque, superviser les élections présidentielles de 2009 ; un tel gouvernement fut mis sur pied ; ces deux groupes politiques y détenaient, entre autres, les portefeuilles de l’Intérieur, de la Défense et des Finances. Leurs partisans comptaient pour deux-tiers, au niveau de la CENI dont son président. Le président Aziz avait démissionné de la présidence du HCE, pour apaiser les appréhensions du FNDD et du RFD. Ces derniers pensaient naïvement (fantasmes !) que cette seule démission, leur ouvrirait grandes les portes du pouvoir. Il n’en fut rien et les Mauritaniens ont décidé de confier la dignité de diriger leur destinée au candidat Aziz, avec une confortable avance sur ses adversaires directs et au premier tour. Tous les plans de l’Opposition de l’époque étaient à l’eau ! Cette Opposition, à l’exception marginale d’une poignée de superstitieux, s’était résolue à reconnaitre, la mort dans l’âme, le verdict des urnes.

Plus tard, la COD avait tendu l’oreille aux sirènes (encore des fantasmes !) d’un Printemps arabe dont on commence, aujourd’hui, à découvrir les supercheries et les manipulations tragiques ; elle fut encouragée, il est vrai, par les « hérétiques » de l’opposition « Nassiha ». Les jeunes étudiants de l’UNEM furent embrigadés, à travers des slogans abracadabrants, intégralement « copiés » à partir des écrans de la chaîne des révolutions modernes, Aljazeera… Mal leur en a pris, les Mauritaniens se sont révélés beaucoup plus subtiles que ne l’imaginaient des apprentis sorciers, intellectuellement mal dégrossis… De marches, en sit-in, les slogans du « Rahil » se sont tus, sans qu’aucun tir de gaz lacrymogène, ne leur soit opposé… Comble du paradoxe, le premier rang des « Printaniers » mauritaniens, était exclusivement composé de vieux hommes, en fin de parcours politique ! Si au début, les processions de la COD, rassemblaient cinq à sept milles manifestants, dans une capitale, Nouakchott qui compte environ un million d’habitants, la dernière marche a à peine drainé trois milles « révoltés ». La cause était entendue…

Les stratèges politiques de la COD, décident alors de jeter leur dévolu sur la seule perche qui pouvait leur être tendue, en l’occurrence l’Initiative Messoud ; une initiative assimilable à « un cheveu sur la soupe » du dernier dialogue politique national. Au grand complet, ces stratèges se rendent « poliment » au domicile du président de l’Assemblée nationale, pour lui signifier une « option » sur son Initiative. Un seul point les intéresse vraiment, celui du gouvernement d’union nationale ; ils pensent toujours qu’avec un pied-à-terre dans l’administration publique, ils seront mieux à même d’orienter, à leur avantage (toujours des fantasmes !), le suffrage des Mauritaniens ; cela ne les empêche pas d’exiger mordicus la…neutralité de l’administration ! Ils oublient que la CENI constitue désormais un « guichet unique », pour tout ce qui touche aux élections, conformément aux résultats du dernier dialogue politique.

Apparemment la leçon de 2009, n’a pas été bien assimilée par les vieux « révoltés » ; si l’on tient compte du « bilan » honorable du président Aziz, durant ces trois dernières années, la COD s’achemine invariablement vers sa fin politique, qu’elle décide de participer aux élections prochaines, ou qu’elle s’abstient d’y prendre part.

Cheikh Elwely
Source: Maurisahel.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter