Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

CLTM : "Tasiast refuse le dialogue"


Communiqué
Dimanche 18 Août 2013 - 13:20

La CLTM dénonce le silence et l’indifférence du gouvernement face au comportement d’une MULTINATIONALE qui ne cesse de piller les richesses nationales qui brade les droits et intérêts matériels et moraux des travailleurs.


CLTM : "Tasiast refuse le dialogue"
Autres articles
Après dix jours de grève largement suivie paralysant les activités principales de l’entreprise  KINROSS TASIASIT d’extraction d’OR, les délégués des travailleurs et l’entreprise ne parviennent toujours pas à un compris à cause de l’attitude de la société qui refuse le dialogue et continue à jouer au chantage en posant comme conditions aux travailleurs pour la signature d’un accord l’acceptation de :
 
1) Renoncer à leurs doléances ;
 
2) Reprendre le travail ;
 
3) Renoncer aux droits de grève et à toute action ou mouvement social au sein de l’entreprise.
 
Conditions que les représentants des travailleurs ont naturellement refusé.
 
Cette attitude hors la loi et en violation flagrante des conventions internationales de l’OIT particulièrement les Conventions 87 et 98 relatives à la liberté  syndicale et au  droit à la négociation collective, tout comme elle constitue aussi une  violation  des  lois et textes en vigueur en Mauritanie, est une attitude grave que la CLTM dénonce vivement.
 
La CLTM dénonce également le silence et l’indifférence du gouvernement face à ce manquement et ce comportement dont les objectifs visent à brader les droits et intérêts matériels et moraux des travailleurs au profit d’une MULTINATIONALE  qui  ne cesse de piller les richesses nationales se fiant expressément des lois et textes du pays, cela constitue pour nous une complicité flagrante et indigne que la CLTM déplore et dénonce  avec vigueur.
 
Face à cette situation, la CLTM  invite le gouvernement à assumer toutes ses responsabilités et à jouer son rôle d’arbitre et de régulateur dans le respect des lois.
 
Elle invite par ailleurs la société KINROSS à respecter le principe du dialogue et de la négociation collective conformément aux dispositions des conventions et lois en vigueur.
 
Enfin, la CLTM fait appel à l’internationale des mines et industries (INDUSTRI ALL) pour intervenir  dans cette situation complexe en vue de préserver les intérêts des travailleurs qui sont gravement menacés.
 
Le Bureau Exécutif Confédéral                                       Nouakchott, le 18 Aout 2011
 
Ampliations : 
- BIT
- CSI
- CSI/AFRIQUE
- INDUSTRI ALL
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire