Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

C’est un peu court l’ami ! Aziz n’a pas reçu le petit mur…


A.O.S.A
Mercredi 21 Septembre 2016 - 00:44


L’Agence Mauritanienne d’Information a écorché le nom d’un hôte de marque du général civilisé né Mohamed Ould Abdel Aziz mais depuis une douteuse réforme n’est plus que Mohamed Abdel Aziz, les Ould et les Mint ayant été retirés de nos noms du jour au lendemain sans trop que l’on sache pourquoi alors que partout, on nous reconnaissait : « Ah ! Ould ! Vous êtes mauritanien… ». 

 

Peut-être que quelqu’un de haut placé, comme bien d’autres, avait laissé un nom sali en occident dans des affaires louches et il a inspiré cette réforme pour se refaire une virginité en occident où à une lettre près les noms ne sont plus les mêmes…

 

 


Ainsi l’AMI a annoncé que «  Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience mardi après midi au Palais présidentiel à Nouakchott le Général de division Xavier de Woillemont, commandant de la force française "Barkhane" de lutte contre le terrorisme au Sahel actuellement en visite dans notre pays. »

----------------------------

 

Ce n’est pas sérieux d’écorcher le nom des hôtes. Le général ne s’appelle pas Xavier de Woillemont mais François-Xavier Le Pelletier de Woillemont. Il a même d’autres prénoms officiels : Bernard et Marie.

 

 

En France, on n’a le droit d’avoir un prénom composé que de deux vocables simples, de là qu’il s’appelle François-Xavier et non François-Xavier-Bernard-Marie

 


François-Xavier n’a pas la particule du père d’Estaing anobli en 1922 pendant la pagaille de la 3ème république. Par décret, on l’autorisa à faire de la récup et sortir de l’oubli le nom d’une aïeule de la branche féminine. Ça s’appelle chez nous, la noblesse arrivage.

 

Ce qui est plus légitime que la cuisine d’un Poivre, que nous avons reçu ici , dont le d’Arvor raconte des histoires Ainsi, pour mettre du sel d'aristo Guérandais à un nom de fils de commerçant, Poivre prit le nom d’auteur de son grand-père maternel. Peut-être que d’ici 100 ans ce sera oublié au rythme où s’enracinent les mythes pour forcer le destin. 
 

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires