Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

C’est pas fini : voici les résultats de nos labos Maurilab et Biomed à l’épreuve d’un labo parisien…


A.O.S.A
Samedi 22 Novembre 2014 - 02:05


C’est pas fini :  voici les résultats de nos labos Maurilab et Biomed à l’épreuve d’un labo parisien…

A Paris, j’ai été obligé de refaire des analyses sanguines après un curieux résultat obtenu chez Maurilab où je vais quasiment tous les ans, toujours persuadé qu’il s’agit du meilleur labo de la capitale après avoir été témoin d’une mésaventure avec Biomed il y a quelques années. Vu que je vais maintenant raconter mon affaire avec Maurilab, on ne peut plus taire celle de Biomed. A l’époque de Biomed, j’étais plus jeune, aussi  ai-je cédé à de nombreuses pressions m’ayant demandé de ne pas dire en public de quel labo il s’agissait ; chose que j’ai respectée à l’époque mais ce n'est plus possible vu qu'il est question de Maurilab aujourd'hui. Ce serait injuste de traiter un cas sans parler de l'autre...


A l'époque, la future mère de mon fils, après des analyses de routine comme on en fait en certaines occasions, s'est vue conseiller à l’époque par le Dr Fabienne Chérif d’aller en France vu la gravité des résultats car ils ne signifiaient ni plus ni moins que son sang ne se coagulait plus normalement… Aussi à la moindre blessure ou autre...


Départ précipité pour la France où les résultats de nouvelles analyses ne trouvèrent rien du tout d’anormal. De retour à Nouakchott, le labo Biomed n’a rien trouvé de mieux à dire qu’il peut arriver des erreurs malgré le sévère protocole de vérification. 


Quand on a la chance de pouvoir aller en Europe ou juste à côté au Sénégal, Maroc ou Tunisie, on peut vérifier mais quand on est un citoyen lambda qui casse sa tirelire pour aller dans un labo des beaux quartiers, que faire si on croit être atteint de tel ou tel mal ? Soit on passe à côté d’une maladie à cause de l’erreur ou on commence à prendre un traitement pour quelque chose qu’on n’a pas au risque de développer une vraie maladie.


Mais Biomed a raison, de même que l’erreur est humaine, il peut arriver qu’une machine dérape surtout que ces appareils sont très sensibles. Cette sensibilité n’empêche pas qu’on voit près du siège de Chinguitel un autre labo si près de tels antennes avec sur son toit une autre antenne GSM apparemment. C’est à voir… Incroyable mais vrai quand on connaît la puissance des ondes…

En Mauritanie à ce jour, les labos ne subissent que leur contrôle interne car il n’existe aucune structure d’Etat qui surveille ces labos qui exercent dans des pays aux conditions climatiques et professionnelles difficiles. C’est très grave. 


Quant à nos amis de Maurilab : je prends à témoin deux éminents médecins : le cardiologue Bâ Mohamed Lemine du comité directeur de la Ceni  et notre meilleur spécialiste du cancer, le pathologiste Dr Yahya Diop. Tous deux ont reçu ma visite de routine pour en savoir plus. Tous deux m’ont vu en pleine forme machallah, ni grippé ni enrhumé ni atteint de rien. Pourtant mes analyses sanguines de chez Maurilab présentaient le jour-même un taux des plaquettes très bas, beaucoup plus bas que le seuil normal à savoir 131300/ mm3 alors que la fourchette normale est comprise selon maurilab entre « 150.000 et 400.000 »


C’était le 7 octobre dernier. Les deux éminents médecins Bâ Mohamed Lemine et Yayha Diop m’ont demandé de refaire les analyses sans m’indiquer où les refaire ni même faire aucune mention qui puisse laisser penser qu’il faille les refaire ailleurs qu’à Maurilab. Yahya Diop m’a demandé si j’avais été malade et si j’ai pris des médicaments avant le prélèvement. J’ai répondu que non et il voyait bien que j’étais sous ses yeux le jour-même des résultats et que je n’avais rien.


Aujourd’hui à Paris, je refais les analyses et le taux est non seulement normal hamdoullah mais même  quasiment au milieu de la fourchette indiquée par le labo parisien à savoir non plus les 130000 de Maurilab plus bas que leur norme mais 208000 /mm3 pour une fourchette  normale dans le labo parisien comprise entre « 150.000 à 500.000 ».


De plus depuis des années même quand tous les résultats de la numération de la formule sanguine étaient bons même les plaquettes, il y avait toujours un taux anormalement élevé de lymphocytes chez Maurilab à savoir 51% pour une fourchette estimée par eux à 25 – 40 au maximum ! Or là à Paris le taux est parfaitement normal à 38% soit 3344/mm3 pour une fourchette normale entre 1000 et 4000.


Libre à Maurilab d’estimer comme Biomed qu’il peut s’agir d’une erreur et que cette erreur est tombée sur moi. Je veux bien les croire comme je veux bien croire qu’au moment de faire les analyses à Maurilab j’étais atteint par un mal invisible qui a fait baisser les plaquettes à ce point pour disparaître comme il est venu à mon insu et à l’insu de l’œil vigilant de deux éminents médecins.

Maurilab ne pourra jamais dire qu’aucune erreur n’arrive jamais car cela est contraire aux statistiques sur une si longue période d’activité. Aussi on peut demander à ce Labo qui sont ceux qui ont été victimes de cette erreur présumée et que sont-ils devenus ?


lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires