Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Burkina Faso : Mutinerie militaire à Ouaga, des manifestants dispersés par des tirs de sommation


International
Mercredi 16 Septembre 2015 - 20:30

Sur appel du Balai Citoyen et du CAR des centaines de manifestants avaient convergé vers le palais présidentiel pour exiger la libération du président Kafando et des membres de son gouvernement.


Burkina Faso : Mutinerie militaire à Ouaga, des manifestants dispersés par des tirs de sommation
L’immense foule qui grossissait au fur et à mesure qu’elle s’ébranlait vers le palais a été stoppé à deux kilomètres de par un cordon sécuritaire du RSP qui a dressé des barrages avec des hommes à terres et des blindés.
 
Les manifestants ont été contraints à l’arrêt puis disperser par des tirs en l’air dont des balles traçantes visibles dans la nuit qui tombe sur la capitale burkinabè.
 
Des éléments du RSP ont fait irruption dans la salle du conseil des ministres aux environs de 14h 30mn et ont pris en otage le président de la transition Michel Kafando, le premier minsitre Yacouba Isaac Zida, le ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale Pr Augustin Loada, et le ministre de l’habitat et de l’urbanisme Réné Bagoro.
 
‘’Cette énième irruption d’éléments du RSP est une atteinte grave à la république et à ses institutions’’ a déclaré le président du parlement intérimaire Chériff Sy, appelant ‘’tous les patriotes à se mobiliser pour défendre la mère patrie’’.
 
Les députés du parlement intérimaire ont également indiqué vouloir marcher en direction du palais présidentiel, munis de leurs écharpes, pour exiger la libération du président et de son premier ministre.
 
Des tentatives de dialogue sont en cours entre la haute hiérarchie militaire et les éléments du RSP pour dénouer cette crise dont les motivations sont encore inconnues.
 
La garde présidentielle, dont plusieurs OSC ont appelé à la dissolution, constitue une question épineuse pour les autorités intérimaires, installées après la chute du président Blaise Compaoré fin octobre, chassé par la rue après 27 années de pouvoir.
 
Fin juin, le RSP, accusé d’avoir fomenté un complot contre le lieutenant-colonel Isaac Zida, avait provoqué une crise politique en exigeant la démission du premier ministre Yacouba Isaac Zida et celle de tous les militaires membres du gouvernement.
 
En vue de ramener le calme, le président de la transition avait alors limogé le ministre en charge de la Sécurité Auguste Denise Barry, considéré comme le bras droit d’Isaac Zida et récupéré le portefeuille de la Défense.
 
Côté médias, la Télévision nationale n'émet plus après avoir est occupée par des éléments du RSP
 
Les diffusions de la radio de l'Etat français RFI et Radio Oméga (privée) ont par ailleurs été interrompues.
 
Radio Oméga a été contrainte à interrompre ses diffusions par des éléments du RSP qui ont intimé aux agents de ''tout couper'' pendant un plateau spécial sur le crise liée à la prise en otage du président Michel Kafando et du premier ministre Yacouba Isaac Zida.
 
Koaci.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire