Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Budget de l’Etat 2013 : Lecture dans les chapitres de quelques départements


Economie
Jeudi 13 Décembre 2012 - 11:08

A la lecture de quelques chapitres du Budget 2013 de l’Etat destiné à certaine départements ministériels, il ressort que d’une manière générale le budget d’investissement a accusé des hausses substantielles.


L'environnement de la population, et son accès à l'eau est un des oubliés de ce nouveau budget
L'environnement de la population, et son accès à l'eau est un des oubliés de ce nouveau budget
Ainsi, le budget destiné à la Primature aurait augmenté de 280 Millions d’ouguiyas par rapport à 2012, affichant 1,6 Milliards d’UM, alors que le budget destiné au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports n’a guère dépassé 540 Millions d’UM, même si son budget d’investissement s’élève à 600 Millions d’UM. Nous sommes en tout cas loin des 1% des droits de douane qui devaient rehausser le budget du secteur de la culture, de la jeunesse et des sports, ainsi que promis.

Dans la distribution du pactole national, le gros du morceau est allé au secteur de la défense et de la sécurité. En effet, la bagatelle de 44,547 Milliards d’UM aurait été allouée aux forces armées au titre du Budget 2013, avec un budget de fonctionnement de 6,615 Milliards d’UM, dont 15 Millions d’UM destinés au ministère de la Défense et 400 Millions à la gendarmerie nationale pour l’achat d’équipements fixes ; 30 Milliards d’UM sont destinés aux salaires et équipements de l’armée et 7,158 Milliards d’UM aux salaires et ordinaires de la gendarmerie. Une enveloppe de 80 Millions d’UM est quant elle destinée à la santé militaire.

L’autre grand bénéficiaire du budget 2013, le ministère de l’Education Nationale qui perçoit 52,812 Milliards d’UM, avec un budget destiné à la ressource humaine qui a connu une augmentation de 300 Millions d’UM. Fixé à 1,953 Milliard d’UM environ dans le Budget 2013, il était à peu près en 2012 de 1,675 Milliards d’UM. La formation professionnelle bénéficiera quant à elle en 2013 d’une revalorisation de 20% de son budget. Le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle devra en effet conduire les politiques de l’Etat en matière de formation, d’emplois et de créations d’entreprises au profit des jeunes Mauritaniens depuis longtemps soumis au chômage. Le département devra aussi recruter des techniciens formateurs pour ces centres d’apprentissage aux métiers.

MOMS
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires