Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Boydiel devant Ould Abdel Aziz


Vu de Mauritanie par MFO
Samedi 11 Août 2012 - 18:14


Autres articles
Boydiel devant Ould Abdel Aziz
À dire vrai, quand le présentateur a annoncé Boydiel Ould Hoummoid, le président du parti Wiam, j’ai craint qu’il ne prenne la parole pour défendre l’exercice du Président Moawiya Ould Taya qui a été quelque peu écorché par le Président Ould Abdel Aziz.
L’homme est connu pour être le seul collaborateur de Ould Taya à ne l’avoir jamais renié. Il est le seul à avoir franchement assumé la responsabilité d’avoir appartenu à ce régime et même le seul à l’avoir défendu publiquement. Personne d’autre n’a osé ce que Ould Hoummoid a eu le courage de faire.

Comme je reste persuadé que l’enjeu politique réel ne s’exprime pas par l’antagonisme qui apparait sur la scène (COD vs AZIZ), mais par celui qui couve et qui oppose l’avant 3 août 2005 et l’après, j’ai été persuadé que devant le public atarois, c’était là l’occasion pour Ould Hoummoid de marquer le coup. Heureusement…

Boydiel Ould Hoummoid avait pris la parole pour trois raisons. La première pour justifier sa présence et confirmer son positionnement d’opposant «responsable» qui accepte de participer au jeu politique. L’occasion (la deuxième raison) aussi de saluer les résultats du dialogue auquel son parti a pris part et de répéter que la porte reste ouverte à ceux qui veulent adhérer au processus en marche. «Pas de nouveau dialogue», selon lui.

La troisième raison était qu’il voulait atténuer les affirmations du Président sans les contredire. Les chiffres sont incontestables pour lui parce qu’ils sont certifiés par les cabinets et les institutions internationales. Mais concernant la croissance, il a déclaré qu’elle ne signifiait pas grand-chose pour les citoyens mauritaniens tant qu’elle est boostée par le seul secteur des mines. Ajoutant qu’il vaut mieux axer sur les secteurs agricole et industriel pour avoir des répercussions positives sur la population. Invitant les autorités à financer le développement de l’agriculture pour augmenter la production et résorber le chômage. Aussi faudra-t-il développer les industries de transformation dans les domaines halieutiques et miniers.

L’occasion donc pour Ould Hoummoid d’apporter son soutien au processus politique tout en montrant sa différence.

Mohamed Fall Oumere

oumeir.blogspot.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter