Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Boutilimit : haut-lieu de spiritualité et d’éducation


Société
Vendredi 22 Mars 2013 - 14:00

La ville de Boutilimit en Mauritanie, centre important du rayonnement de l’Islam en Afrique de l’Ouest, occupe une place de choix dans l’éducation pour avoir abrité, au début du siècle dernier, l’une des premières écoles modernes ou l’enseignement était dispensé en arabe et en français.


Cheikh Ahmadou Bamba et Cheikh Sidiya Baba
Cheikh Ahmadou Bamba et Cheikh Sidiya Baba
‘’Boutilimit a eu un rayonnement important grâce à l’aspect religieux essentiellement, parce que ce n’était ni une étape sur les routes caravanières, ni un relais commercial. Les premiers mauritaniens qui ont été éduqués à l’école française moderne l’ont été à partir de Boutilimit’’, a confié à l’APS l’ancien ministre des Finances de la République islamique, Abdallah ould Souleiman ould Cheikh Sidiya.

Jeudi, lors de la cérémonie d’ouverture des journées culturelles conjointes des familles Cheikh Ahmadou Bamba et Cheikh Sidiya Baba, il a rappelé ‘’la qualité de l’enseignement qui était dispensé à Boutilimit et sa bibliothèque qui dispose de l’une des quantités les plus importantes de manuscrits dans le Sahel’’.

Aussi, les premiers ressortissants de Boutilimit qui ont leurs études, au-delà du primaire, ont été scolarisés, aux lycées Faidherbe à Saint Louis et Van Volonoven (actuel Lamine Guèye) de Dakar.

Des cadres ont également marqué la vie de Boutilimit notamment le premier Président de la République Islamique, originaire de la localité.

Situé dans le Sud-Ouest de la Mauritanie, Boutilimit est une ville de la région de Trarza qui compte 50.000 âmes. Fondée par Cheikh Sidya Kébir en 1825, elle était au départ un village soudano-sahélien où les habitations étaient en banco.

La première mosquée a été construite par Cheikh Sidya Kébir qui est le grand-père de Cheikh Sidya Baba. Boutilimit est surtout un centre d’élevage de chameaux. Avec la construction de la ‘’route de l’espoir’’ qui relie le port de Nouakchott à l’Est de la Mauritanie, sur un parcours de plus de 1000 km, Boutilimit est devenue un relais commercial.

Elle possède deux hôpitaux et plusieurs points de prestation de soins. Sur le plan économique, le commerce et l’élevage dominent. Boutilimit est aussi une ville où une bonne partie de la population a bénéficié de l’enseignement moderne et a pu travailler dans l’administration et au niveau des entreprises.

Parlant de la relation qui existe entre les familles de Cheikh Sidya et de Cheikh Ahmadou Bamba, M. Abdallah a souligné qu’elle est ‘’très forte’’ .

‘’Plusieurs fils de Cheikh Ahmadou Bamba sont venus ici à Boutilimit. ll existe des relations d’amitié très fortes. Cheikh Sidya Baba et Cheikh Ahmadou ont chacun écrit à l’endroit de l’autre des centaines de vers en arabe dans le cadre de la glorification de l’Islam, pour l’enracinement des valeurs religieuses en Afrique Occidentale’’, a expliqué Abdallah ould Souleiman ould Cheikh Sidya.

Ibrahima Dacosta
Pour seneweb
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter