Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Biram Ould Abeid:"Nous manifesterons toujours pacifiquement"


Actualité
Lundi 8 Août 2011 - 20:48

Biram ould Abeid, le président de l’initiative pour la résurgence abolitionniste (IRA), a précisé lors d’une conférence de presse tenue dimanche à l’hôtel Khater, que le combat de son organisation n’est pas seulement pour les harratines, mais aussi pour tous les opprimés et les victimes d’injustices dans ce pays.


Birame Ould Abeid lors de la conférence de presse à l'hôtel Khater
Birame Ould Abeid lors de la conférence de presse à l'hôtel Khater
De prime abord, Biram Ould Abeid a demandé la libération rapide et inconditionnelle de treize militants de son organisation, arrêtés par la police vendredi passé lors du sit-in qu’ils organisaient devant la brigade des mineurs, contre la libération de Aichetou Mint Saibot qui était prise en flagrant délit d’esclavage sur une mineure du nom de Aweichita mint Hamadi.
Le président de l’IRA a par ailleurs parlé des faits de cette affaire, en précisant que cette dernière a été trafiquée et la victime cachée. I a souligné aussi la «contradiction de la décision du parquet d’accorder une libération assortie d’un contrôle judiciaire à Mint Saibout, au même moment où le juge d’instruction l’inculpe de tentative d’esclavage et d’exploitation de mineur».
Selon Ould Abeid, la torture qu’il a subi avec ses militants –et qui a causé son évanouissement et la blessure de plusieurs - n’avait qu’une seule explication: on voulait le liquider. Mais il a promis à ses militants que le combat de son organisation continuera quelques soient les conditions. «Nos militants manifesteront toujours pacifiquement, mais en cas de flagrant délit d’esclavage, nous ne laisserons pas aux responsables l’occasion d'échapper à la justice» dit-il.

Concernant le «show» du président Aziz

Concernant l’illégalité de l’IRA, décrétée par les pouvoirs publics, Ould Abeid explique que son organisation a déposé un dossier au ministère de l’intérieur pour sa reconnaissance depuis juin 2010, sans suite. «Une copie de ce dossier a été d’ailleurs déposée à toutes les organisations internationales travaillant en Mauritanie» affirme-t-il.
Le Président de l’IRA a par ailleurs révélé des «tentatives infructueuses de Ould Abdel Aziz» de le tirer vers son camp, car «Aziz craint que notre organisation ne soulève la rue à cause des tendances esclavagistes de son régime».
Enfin Birame Ould Abeid a indiqué que son organisation mènera une nouvelle stratégie de lutte contre l’esclavage car «nous sommes convaincus maintenant que les esclavagistes que nous prenons en flagrant délit, parviennent quand même à échapper aux mailles de la justice, étant de connivence avec les autorités policières» dénonce celui que ceux-ci assimilent à Ghandi, d'autres à Malcolm X.
Cette nouvelle stratégie a déjà débuté le 13 décembre passé lorsque eut lieu la première manifestation contre l’esclavage de l’histoire de la Mauritanie, après celle de 1979.

Taleb Ould Brahim
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires