Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Beaucoup reste à faire pour les réfugiés mauritaniens de retour dans leur pays


Actu Mauritanie
Mardi 26 Mars 2013 - 21:00

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé ce 25 mars 2012 à Rosso, une cérémonie de clôture de l'opération qui a permis le rapatriement de plus de 20 000 réfugiés mauritaniens du Sénégal. Entre 1989 et 1991, de violents affrontements communautaires en Mauritanie avaient conduit à l'expulsion de dizaines de milliers de citoyens d'origine négro-africaine vers le Sénégal et le Mali.


Beaucoup reste à faire pour les réfugiés mauritaniens de retour dans leur pays
A Rosso, au sud de la Mauritanie, les tambours célèbrent le retour du dernier contingent de rapatriés. Depuis le premier convoi en 2008, 5 700 familles mauritaniennes, réfugiées au Sénégal, sont rentrées au pays.

« Cet événement constitue une fin heureuse d’une épreuve qui a failli ébranler la cohésion nationale », a estimé le président mauritanien Ould Abdel Aziz. Pour le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres, cette opération de rapatriement est une réussite : « Le rapatriement est un succès et 24 000 Mauritaniens sont rentrés chez eux, en sécurité et dignité. L’étape la plus importante, c’est le développement économique des régions où ces réfugiés s’insèrent. Et ça, c’est tout le défi de la Mauritanie qui mérite l’appui et l’engagement de la communauté internationale ».

La réinsertion des rapatriés pose en effet de nombreux défis. Ibrahim Mamadou Ndiaye, président de l’Union nationale des rapatriés mauritaniens du Sénégal (UNRMS) : « La revendication primordiale, c’est d’abord les terres spoliées en 1989. Nous voulons que ces terres soient remises à leur propriétaire. Il y a trois mille hectares qui sont mis à la disposition des rapatriés. Pour moi, ces trois mille hectares sont très insuffisants par rapport à ce que possédaient ces rapatriés ».

Ibrahim Mamadou Ndiaye souligne par ailleurs qu’il reste des gens à rapatrier : « Tout le monde n’est pas rentré. Il y a ceux qui restent au Sénégal et qui ont manifesté leur désir de rentrer et qu’ils ne sont pas rentrés. Il y a encore des milliers qui sont restés là-bas. Il y a nos confrères du Mali qui veulent rentrer et je ne sais pas quel est leur sort ? »

La question des Mauritaniens réfugiés au Mali reste en effet en suspens. Concernant l’aménagement des terres agricoles, le président Ould Abdel Aziz a promis de renforcer les efforts entrepris par l’Etat. « Je réitère notre détermination à aller de l’avant dans le règlement de toutes les séquelles du passif humanitaire », a-t-il conclu.

Source: kassataya.com

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires