Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Bardée de diplômes et expérimentée, Mint Ely Salem sollicitée pour booster l’action gouvernementale


Actu Mauritanie
Jeudi 7 Avril 2016 - 17:25

La nouvelle Ministre, Secrétaire Générale du gouvernement Zeinebou Mint Ely Salem est incontestablement l’une des femmes les plus chevronnées et les plus diplômées de la Mauritanie. Sa récente nomination intervient à point nommé pour booster le rendement d’un gouvernement et par voie de conséquence d’une administration non encore arrivée au rythme maximal de productivité parfaite du service publique et de pertinence de l’action gouvernementale.


La  nouvelle Ministre,  Secrétaire Générale  du gouvernement   Zeinebou Mint Ely Salem
La nouvelle Ministre, Secrétaire Générale du gouvernement Zeinebou Mint Ely Salem
Sa nomination a suscité un grand sentiment de satisfaction chez les mauritaniens, intellectuels, juristes, économistes, politiciens et citoyens lambdas. Au niveau des femmes, c’est l’euphorie, dés lors où Mint Salem est connue pour ses acquis réalisés au cours de ces dernières années au profit de la promotion de la femme et de l’égalité homme-femme.

Elle a d’ailleurs fait à ce propos de nombreuses communications relatives aux droits de l’enfant et de la femme, aussi bien en Mauritanie qu’à l’étranger.

Diplômée en sciences politiques, polyglotte  maniant avec excellence trois langues  à savoir  l’arabe , le  français et  l’anglais, la nouvelle ministre Secrétaire Général  incarne  à la fois,  la modernité à travers son mode vestimentaire,  son  élégance et   son éloquence   et la tradition, car issue d’une grande  famille  maraboutique connue. 

Elle a débuté sa carrière professionnelle  dans  le  journalisme. Gravant   les échelons de l’administration, elle est pour ainsi dire considérée  comme étant  ‘’un vrai  sac à dos’’.

Professeur d’anglais, elle a occupé plusieurs fonctions dont celles de conseillère  du Ministre de la culture, de la jeunesse et des  sports, chargée de la Communication et Directrice de la lecture publique  (   Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports).

C’est par ailleurs, la première femme membre de la haute autorité de la presse et  de l’audiovisuel (HAPA) et  Secrétaire Générale  des Ministères de la Culture et de la  Communication avant d’être sollicitée à la Présidence de la République au poste de  Directrice adjointe du cabinet du Président de la République afin de faire bénéficier son riche cursus professionnel et académique.

Ses compétences, sa rigueur, son endurance au travail et son dévouement ainsi que sa ténacité au travail bien fait notamment en matière de gestion Publique sont unanimement reconnus par le sérail du pouvoir.

Ces qualités réunies et rares chez les cadres mauritaniens ont été publiquement reconnus et recommandés à l’administration. En effet,  l’ex inspecteur Général d’Etat Mohamed Ould Horma  avait transmis à l’époque une circulaire,  à l’ensemble des secrétaires généraux  et des gestionnaires des établissements publics,  les incitant à appliquer  la méthode  de Zeinebou Mint Ely Salem en matière de respect des procédures des dépenses publiques.

Nommée aujourd’hui Ministre Secrétaire Général du Gouvernement, Zeinebou mettra sans doute à contribution ses dons en bonne gouvernance, en formant, grâce à sa longe expérience et sa qualité de modèle en termes de dépenses publiques notre administration, depuis les secrétaires généraux, le directeurs centraux et régionaux, les walis, les Hakems, jusqu’au plus bas de l’échelle administrative afin d’optimiser la chaîne du service public et de l’action gouvernementale.
Sur le plan politique, Zeinebou  est connue  pour  son activisme  et son soutien sans faille à Mohamed Ould Abdel Aziz. En 2008, elle a pris la tête du premier  mouvement féminin  soutenant   Ould Abdelaziz  avant même la création de l’UPR. Ensuite et au lendemain de la mise en  place de l’UPR, elle s’est illustrée par son combat de premier plan de la politique de l’UPR et du projet de société de son Président Fondateur Mohamed Ould Abdel Aziz.

 Elue  en 2014 députée nationale de l’UPR à l’Assemblée nationale, elle a démontré ses capacités oratrices  en matière de défense des politiques du gouvernement,  d’autant plus qu’elle  a occupé des responsabilités  parlementaires   de  poids à savoir : Présidente du groupe parlementaire   pour la  ‘’communication , la citoyenneté et  la paix ;Présidente du groupe parlementaire de l’amitié Mauritanie- Suède ;Présidente de la Commission  du Développement durable, le financement  et le commerce  au niveau du parlement  international à Genève en suisse .

Biographie  (officielle)

Date de naissance :1971-05-10
Lieu de naissance :kiffa
Situation familiale : mariée et mère de trois (3) enfants (deux garçons)

Postes occupés
 
1997 – 1999 : Ecrivain journaliste à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) ;
2000 – 2001 : Professeur d’Anglais (ministère de l’Education Nationale) ;
2001 – 2003 : chef de service de la presse écrite et des relations extérieures au ministère de la communication et des relations avec le parlement ;
2003 – 2004 : Conseillère chargée de la communication au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports :
2004 – 2005 : directrice adjointe de l’établissement de la Bibliothèque Nationale et des Musées ;
2005 – 2007 : Directrice de la Lecture publique (ministère de la culture, de la jeunesse et des sports ;
2006 : Première femme désignée membre de la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) ;
2007 – 2008 : secrétaire générale du ministère de la culture et de la communication ;
2008 – 2012 : Directrice adjointe de cabinet du Président de la République ;
2014 : élue députée à l’Assemblée Nationale, fonction qu’elle occupe jusqu’à sa nomination ministre secrétaire générale du gouvernement ;

Missions parlementaires :
Présidente du réseau communication citoyenneté et culture de la paix ;
Présidente du groupe parlementaire d’amitié Mauritanie – Suède ;
Membre de la commission permanente développement durable, finances et commerce au parlement International (Genève) ;

Diplômes
Etudes et Recherches :
 
- Le discours politiques en Mauritanie de 1984 à 1996 recherches pour l’obtention du DEA en sciences politiques ;
- L’éradication de l’esclavage aux Etats Unis d’Amérique recherches pour l’obtention du diplôme de maîtrise en Anglais :
Les medias en Mauritanie sur la balance de la Chariaa (recherche pour l’obtention du diplôme de licence de l’ISERI ;
- Plusieurs études sur a femme et l’enfant ;
- Mise en place de plans de couverture médiatique en Mauritanie pour le rapport annuel de l’UNICEF sur l’Enfance 2001 – 2005.
Bac en lettres Modernes ;
Plusieurs communications relatives aux droits de l’enfant et de la femme ;
Elaboration d’un plan de communication pour la couverture médiatique du rapport annuel de l’Unicef sur l’enfance 2001 – 2005 ;

Etudes
 
- DEA en sciences politiques (Egypte) ;
- Matrise en Anglais (Université de Nouakchott) ;
- Licence en droit et Chariaa (ISERI) ;
-DEUG en économie (Université de Nouakchott) ;
-CAPES : Ecole Normale Supérieure ;
-Bac en lettres Modernes
 
Langues
Arabe ; Anglais ; Français ; Espagnol

Md O Md Lemine 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires