Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aziz : « que Dieu me préserve de mon fils, de l’AQMI, je m’en occupe… »


A.O.S.A
Dimanche 22 Janvier 2012 - 16:44


Aziz : « que Dieu me préserve de mon fils, de l’AQMI, je m’en occupe… »
Voilà ce qu’a dû penser Aziz à quelques heures, ironie macabre du sort, de présider « la conférence sur la pensée réformatrice et le déclin du discours de la violence organisée par le ministère des affaires islamiques et de l'enseignement originel ». Si on en croit al-Akhbar et l’ANI qui a ensuite supprimé  la référence au fils du chef de l’Etat après plusieurs heures en ligne, un fils d’Aziz aurait ouvert le feu sur une femme, de la tribu des idawali, qui serait à cette heure dans le coma, après avoir été admise aux urgences de l’hôpital national dans la nuit du samedi à dimanche.
 
Selon une source médicale, la moelle épinière de la femme serait touchée, elle risquerait de finir ses jours en fauteuil roulant. Que Dieu l’en préserve. Deux conseillers proches du pouvoir auraient été envoyés sur les lieux pour maquiller l’affaire au maximum. Déjà l’ANI a retouché son article plusieurs heures après avoir annoncé que le fils du chef de l’Etat aurait tiré le coup de feu.
 
De plus, à l’instant, L’Ani parle de deux jeunes qui auraient été arrêtés pendant qu’un troisième serait libre bien qu’il serait le seul avec un antécédent judiciaire... On vous laisse imaginer de qui il pourrait s’agir…
 
Terrible coup du sort pour Aziz, l’homme des coups armés qui n’a jamais tiré sur quiconque ! pas même sur un ennemi de la Mauritanie jusqu’à devenir général et président de la république. De plus, dans cette affaire un autre nom est impliqué, il s’agirait du demi-frère de Limam Chavi ! Ce garçon serait un ami du fils d’Aziz bien qu’ils ne se verraient plus depuis quelques temps selon une source du milieu qui nous apprend que la femme touchée serait une amie de ce Limam Chavi…
 
C’est un signe effrayant pour Aziz à la veille d’ouvrir une conférence sur l’islam et la violence donc l’islam et sa politique et sa justice des boucs émissaires ! Il devra analyser  ce signe et trancher juste dans les meilleurs délais car plus jamais sa justice ne sera la même ! Son fils est-il désormais un petit Oudaï en puissance, tirant au hasard ? Car si les faits sont vérifiés alors il s’agit d’une tentative d'homicide volontaire en bande organisée... Si le coupable présumé est aujourd’hui libre et que ses complices présumés sont inquiétés, c’en est fini de la crédibilité d’Aziz et si la femme, que Dieu préserve sa vie, est une Idawali comme le dit Taqadoumy alors Aziz va entrer dans une nouvelle ère de tension.
 
On n’aimerait être à la place de personne dans cette affaire : ni de celle de la victime, ni de celle du demi-frère de limam chavi, ni de celle du fils du chef de l’état, ni de celle de la justice qui s’occupe de cette affaire, ni de celle du chef de l’état encore moins de celle d’Aziz père !
 
Si tous ces faits sont vérifiés, il faudra se poser de sacrées questions pendant qu’il en est encore temps ! Quelle place pour les enfants des hommes surpuissants dans des régimes autoritaires ? Les laisser faire ou les mettre au pas ? Qui peut les mettre au pas quand tout le système veut qu’on se prosterne face aux proches, très proches du centre névralgique du pouvoir ?

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires