Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aziz n’a pas le choix : soit Al-senoussi soit 130 millions de dollars…


A.O.S.A
Mardi 20 Mars 2012 - 15:34


Aziz n’a pas le choix : soit Al-senoussi soit 130 millions de dollars…
Voici certainement pourquoi Aziz aurait donné à la délégation libyenne un engagement positif au sujet de l’extradition d’Abdallah Al-senoussi. Souvenez-vous, c’était en février 2011, saharamedia avait publié un article annonçant que «  la Libye réclame à la Mauritanie une dette de plus de 130 millions de dollars.. ». Ensuite, silence radio…

Aujourd’hui, passée l’effervescence due à l’arrestation du boulet libyen, la Mauritanie chercherait à s'en débarrasser… Hélas, le piège s’est refermé dès l’acceptation de l’arrêter chez nous. Que faire maintenant ? Le livrer à la Libye ferait d’Aziz un ennemi mortel du clan Kadhafi bien implanté tout autour et dans la Mauritanie. L’envoyer en France serait encore plus grave car cela ferait d’Aziz un allié sans scrupule de l’occident au détriment de son « nationalisme arabe » présumé, ce qui ferait le bonheur de ses ennemis politique. Même le garder ici n’est pas une solution mais c’est certainement la moins dangereuse pour Aziz à condition que l’homme se tienne à carreau or rien n’est moins sûr…

Nouakchott n’aurait jamais dû accepter de l’arrêter et sitôt fait, ils auraient dû l’envoyer au Mali avec son faux passeport…

Le mal est fait ! Maintenant on présente l’ex chef des renseignements comme un cardiaque ayant fait un malaise. Là encore c’est particulièrement douteux... Même si c’est vrai qui peut y croire ? Surtout quand on sait que chez nous, quand notre P.M a des coliques néphrétiques ou frénétiques, il court chez lui en Belgique… Quand une jeune fille reçoit une balle, on lui envoie un avion privé… Quand un général Ould Bekrine est malade, on l’envoie en France… Mais quand un homme comme Al-senoussi fait un malaise cardiaque on l’envoie à l’hôpital militaire mauritanien dans un pays où il y a un seul Holter défectueux pour 3 millions d’habitants !

Tout cela n’est pas sérieux car si Al-senoussi décède ici, c’en est fait d’Aziz car le monde entier se ferait de très mauvais films. Comment alors Nouakchott pourrait garder un tel malade chez nous ?

Reste donc la menace de demander sur-le-champ à la Mauritanie le remboursement immédiat des 130 millions de dollars ou leur effacement en cas d’extradition du monsieur. Dans tous les cas, Aziz est mal dans cette affaire. La France a beau jeu de réclamer Al-senoussi au nom de l’opinion publique à cause de l’affaire UTA, mais les politiques français n’en veulent pas… D’ailleurs Interpol demande qu’Aziz le livre à la Libye…
Nous assistons là à l’une des plus grandes bêtises de nos services de renseignements que d’avoir accepté ce monsieur chez nous !

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires