Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aziz Boughourbal, président du FC Nouadhibou: «Nous avons gardé notre honneur et notre popularité intacts»


Sport
Lundi 31 Octobre 2011 - 08:34

Le tribunal arbitral du sport a redonné il y a quelques jours, le titre de champion de Mauritanie au FC Nouadhibou, après des mois où la fédération mauritanienne avait désigné le FC Tevragh Zeina champion. Le président du club stéphanois revient sur le contexte de l'attribution du titre au club de la capitale, et évoque les ambitions du club pour cette nouvelle saison qui débute.


Aziz Boughourbal, président du FC Nouadhibou: «Nous avons gardé notre honneur et notre popularité intacts»
Le Tribunal arbitral du sport de la FIFA vient de rendre un jugement favorable à votre club et qui lui restitue le titre de champion de Mauritanie. Un commentaire?

Je voudrais juste préciser que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) est une institution indépendante, placée sous l’autorité administrative et financière du Conseil International de l’Arbitrage en matière de Sport (CIAS). De ce fait, elle est indépendante de la FIFA, et juridiquement elle est habilitée à juger la FIFA elle-même.

Le seul commentaire que je pourrais vous faire, est qu'une injustice, une de plus, a été organisée et commise par l'ancien président de la FFRIM à l'encontre de notre club. Le TAS a rendu un verdict très sévère contre la FFRIM en annulant toutes les décisions prises par son président, ce qui permet à notre club de garder son honneur et sa popularité intacts.

On a beaucoup évoqué les conditions dans lesquelles le club a été champion, avec ce but dit "volontaire et contre son camp" d'un défenseur du FC Imraguens. Reconnaissez-vous ces conditions?

Vous savez, avant d'entamer cette procédure difficile et coûteuse qui aurait pu mettre en péril les finances du club, j'ai mené en collaboration avec notre cabinet d'avocats, une enquête minutieuse pour comprendre ce qui s'était passé.

La thèse que le joueur Pape Sakho soit corrompu par qui que ce soit ne tenait pas la route; car il a vraiment été l'homme du match, et le passeur du but égalisateur à la 90ème minute.

La seule question qui nous a intrigué jusqu'au jour du procès, était pourquoi, alors qu'il était pressé par trois joueurs du FC Nouadhibou, n'a-t-il pas dégagé en corner au lieu de renvoyer la balle à son gardien? Nous avons eu la réponse par rapport à ce doute le jour de l'audience, qui je le rappelle a duré plus de 6 heures. Pendant le témoignage du gardien du FC Imraguen, il a expliqué que c'est lui qui a crié à Pape Sakho de lui remettre la balle pour perdre du temps, et que l'arbitre siffle la fin du match. Cela a été un soulagement de l'apprendre, par qu'il y avait quand même ce petit doute.

Tous les jours, nous qui suivons les matchs de football à la télévision, nous voyons des buts marqués contre son camp, et non pas par des joueurs du championnat mauritanien mais par les plus grands joueurs internationaux. Parfois ce sont les gardiens qui se loupent et marquent contre leur camp. Est-ce que pour autant on doit à chaque fois penser qu'il y a quelque chose derrière cela?

Quelles sont vos ambitions pour cette ligue des champions africains à laquelle le FC Nouadhibou va participer?

La décision du TAS étant arrivé un peu en retard, nous n'avons pas pu organiser le recrutement pour cette compétition. Je pense qu'on va se concentrer sur les compétitions nationales et notre centre de formation pour cette année.

Un nouveau championnat débute. Comment jugez-vous la qualité de celui-ci?

Déjà, il est beaucoup mieux organisé administrativement, et il compte quatorze équipes, ce qui va rehausser son niveau physique, et permettre aussi d'élever le niveau de toutes les équipes. Pour avoir des joueurs compétitifs sur le plan continental nous devrions jouer au moins 45 matches minimum.
Et puis les efforts déployés pour sa diffusion joue en sa faveur; écouter la première journée en multiplex sur Radio Mauritanie a été un véritable plaisir. La nouvelle fédération est en train de faire ce qu'il faut pour sa réussite.

Qui serait votre principal concurrent dans cette course à votre propre succession?

En haut du tableau le niveau est encore très serré. Des équipes comme le FC Cansado, FC TVZ, Concorde seront au rendez-vous. Mais il ne faut pas oublier les challengers comme Tidjkja qui ont une très grande motivation et qui reste sur une bonne dynamique, ou Rosso qui serait dangereux si une unité était construite dans leur ville.

Propos recueillis par MLKi[
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire