Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Au royaume des voix paisibles…


Tribunes
Mardi 3 Février 2015 - 00:26


Au royaume des voix paisibles…
J’entends beaucoup de voix. Une cohorte de djinns, un essaim d’oiseaux étranges, des humains masqués. Je ne sais ! Elles disent des choses et des contraires des choses. Chaque jour, c’est un déni du précédent. Une bravade du suivant. Un paradoxe, sinon une schizophrénie de soi. Et on continue à crier à haute voix, on crie dans le cri. Pour le prolonger un peu jusqu’à reprise d’un nouveau souffle. Et pour crier encore et encore jusqu’à crier dans le cri. 

Assourdie, ensuite troublée, douteuse dans et de mon silence, je laisse passer ces voix voyageuses, errantes, devrais-je dire, même si elles veulent imprimer le contraire. Le contraire, c’est ici, c’est le lieu-dit, c’est l’engagement affiché, tout enflammé pour l’ici, pour lequel elles crient leurs appartenances engagées.

Je vais devoir quitter. Partir très loin, où ne me parviendra aucune voix. Mordre le tronc d’un arbre orphelin du désert à la frontière extrême
de nulle part, y demeurer accrochée une éternité durant.

J’entendrai le gémissement du vent, je dirai, sans risque de me tromper, c’est le vent. Au milieu de mes soirées dans le néant, dans mon désert enveloppé d’un tapis épais de ténèbres, je reconnaîtrai le vagissement distinct du lièvre. Le bruissement provoqué par la reptation prudente du serpent. 

La chèvre égarée, depuis un semestre, même celle-là, je décèlerai son bêlement, corrompu par un égarement sans fin, de la multitude des voix et échos de mon désert. Je m’en vais de ce pas. Vers ce monde, où l’hier n’a rien contre l’aujourd’hui. Où, l’aujourd’hui ne contredit pas l’hier, ni n’essaie de l’humilier. 

Et où demain sera bien satisfait de l’avant demain. Je m’en vais de ce pas. Assez ! Assez ! Assez de voix me parviennent, ici. Je n’en comprends aucune. Je n’en sais distinguer aucune de l’autre. Je gagnerai la contrée des voix paisibles distinguées et distinctives, parce que, peut-être, même si je n’en sais vraiment rien, chacune a su garder sa fraicheur et
sa pure candeur.

Mouna Mint Ennas
Rmibiladi
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter