Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Attijariwafa bank confirme son leadership


Economie
Lundi 14 Septembre 2015 - 20:27

Au terme du premier semestre 2015, le groupe Attijariwafa Bank, qui poursuit la densification de son réseau à travers les 23 pays couverts, a affiché, lors de la présentation des résultats, lundi 14 septembre 2015 à Casablanca, un RNPG (Résultat net part groupe) de 2,3 milliards de dirhams (dh),


en hausse de 2,2% par rapport à 2014, un total bilan en légère baisse (-0,8%, à 403,7 milliards de dh)…
 
Il ressort des résultats du groupe Attijariwafa bank, à fin juin 2015, une position de leader autant dans la collecte de l’épargne que dans les concours à l’économie au Maroc et dans les zones couvertes. Si aucun nouveau pays n’est venu s’ajouter aux 23 qui connaissent déjà l’implantation du groupe marocain, sa contribution à une bancarisation plus importante s’accentue.
 
Mohamed El Kettani, Président du conseil d’administration, entouré de membres de son équipe, a décliné ces faits marquants du premier semestre de l’année en cours, non sans dépeindre le contexte économique qui les a marqués, avec certes par endroits une croissance molle, mais par ailleurs une reprise et une conjoncture fort favorable. En effet, à la fin du 1er semestre 2015, le groupe, qui a revendiqué 374,4 milliards de dh d’épargne totale collecté, s’érige premier collecteur de l’épargne au Maroc.
 
En hausse de 8,2%, comparativement à juin 2014 (+28,3 milliards de dh), cette épargne suit une répartition géographique équilibrée, mais a été de nature diversifiée allant des dépôts bancaires à l’épargne-bancassurance, en passant par les OPCVM, en fonction des besoins et objectifs des clients.
 
Aussi, avec 254,4 milliards de dh de crédits totaux distribués, le groupe bancaire s’installe à la première place des financeurs de l’économie. En glissement annuel, ces concours ont baissé de 0,8%, néanmoins Attijariwafa bank a contribué aux crédits consolidés, pour 79% au Maroc, 8% en Tunisie et 12% en Afrique au sud du Sahara.
 
Toujours mu par les efforts de densification et de capillarité de son réseau qui a atteint 3 376 agences, le plus dense en Afrique (+111 nouvelles agences par rapport à fin juin 2014), dont 2 674 au Maroc, Attijariwafa bank est plus que jamais un acteur de premier plan dans la bancarisation.
 
Concomitamment à ce développement, le développement régional s’est poursuivi avec l’acquisition supplémentaire de 39% du capital de la Société Ivoirienne de la Banque (SIB) détenus par l’Etat de la Côte d’Ivoire, ce qui a porté à 90%, les parts de d’Attijariwafa bank dans son capital. Une part qui devra être ramené à 75%, suite à un accord avec l’Etat ivoirien pour céder des parts au personnel ivoirien de la SIB, a précisé le PCA.
 
Une politique proactive et prudente de gestion des risques
 
Tous ces satisfécits se sont traduits par un PNB à 9,8 milliards de dh, un RNPG à 2,3 milliards de dh, en hausse de 2,2%, un nombre de clients porté à 7,6 millions… Ismail Douiri, responsable du Pôle Finances, Technologie et Opérations, détaillera que les principaux contributeurs de ce résultat sont Attijariwafa bank, à hauteur de 58,7%, Wafa assurance et FCP pour 13,1%, Attijari bank Tunisie (5,4%), Wafasalaf (3,3%), SIB (2,6%), Wafacash (2,5%), SCB (2,4%) et Wafabail (2,4%).
 
Entre autres satisfactions, une baisse du coût du risque de 0,3 pt à 0,87% grâce à une amélioration de l’environnement économique dans les différents pays de présence, mais aussi, comme l’ont répété à l’envi les responsables, une politique proactive et prudente en matière de gestion globale des risques. Il en ressort d’ailleurs un taux de contentialité en hausse de 0,5 point, soit 7,1% à fin juin 2015 contre 6,6% à fin juin 2014.
 
Cette politique a aussi permis à la banque de renforcement sa solidité financière, conformément aux meilleurs standards. Les fonds propres se sont accrus de 5,9%, une croissance supérieure à la croissance du total bilan, a rappelé Ismail Douiri.
 
La sanction de l’excellence
 
Des résultats qui ont été sanctionnés par un certain nombre de distinctions et gratifications, notamment du trophée de «Banque marocaine de l’année 2015» par le Global Finance Magazine, du Prix de «Première Banque au Maroc» par the Banker, de «Best Bank in Morocco en 2015» par Euromoney et du Prix de «l’innovation en finance islamique en 2015». La liste est loin d’être exhaustive.
 
Rappelons qu’Attijariwafa bank a aussi raflé le Prix du «Best sustainability deal in Africa», dans la catégorie Project Finance Awards, par EMEA Finance, que Mohamed El Kettani a été décoré «des insignes d’Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur», qu’Ismail Douiri a reçu le «Prix de l’Excellence du Leadership 2015» de l’Africa Business Club de Harvard University …
 
Pour le groupe bancaire Attijariwafa bank, qui persévère dans son expansion à l’international, le premier semestre a été marqué par l’organisation à Casablanca de la 3ème Edition du Forum International «Afrique Développement».
 
Parallèlement au développement de ses corps de métiers pour renforcer ses positions et gagner de nouvelles parts de marché, il poursuit ses actions citoyennes à travers le développement de l’accès à l’éducation, du préscolaire au supérieur et encourager l’excellence, à l’art et la culture, au plus grand nombre, à la promotion des artistes et à la valorisation du patrimoine culturel…
 
Daouda Mbaye
Lesafriques.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires