Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Astronomie: le pulsar de Vela et son fascinant faisceau chancelant [VIDEO]


Lu sur le web
Jeudi 10 Janvier 2013 - 21:20

Cette étoile à neutrons a une gravité des milliards de fois plus élevée que celle de la Terre, une température se situant dans les millions de degrés et un champ magnétique également des milliards de fois plus important que celui de la Terre. Et elle tourne!


- X-ray: NASA/CXC/Univ of Toronto/M.Durant et al; Optical: DSS/Davide De Martin -
- X-ray: NASA/CXC/Univ of Toronto/M.Durant et al; Optical: DSS/Davide De Martin -
univers est un endroit bizarre. Sérieusement, comment décrire quelque chose comme le pulsar de Vela autrement? C’était autrefois une énorme étoile, bien plus grande que le Soleil. Puis elle a explosé, expulsant un octillion de tonnes de débris à grande vitesse.

Mais tandis que les couches extérieures étaient emportées, le cœur s’est effondré. Une masse de matière assez grosse pour constituer une étoile entière comme le Soleil s’est fait compresser dans une petite boule de quelques kilomètres de diamètre à peine.
publicité

Cette étoile à neutrons, comme on appelle cet objet, est un endroit fait d’extrêmes épatants: une gravité à la surface des milliards de fois plus élevée que celle de la Terre, une température se situant dans les millions de degrés et un champ magnétique également des milliards de fois plus important que celui de la Terre. Et elle tourne, et de quelle manière! Cette masse tourbillonne follement plus de 11 fois par seconde!

Faisceaux de lumière ultra-rapides

Et ce n’est pas tout. Toutes ces forces se combinent pour générer deux faisceaux de matière d’énergie qui s’élancent depuis les pôles de l’étoile à 70% de la vitesse de la lumière! C’est assez rapide pour aller de la Terre à la Lune en deux secondes, au cas où vous ne seriez pas encore époustouflés par tout ça.

De nouvelles observations de ce faisceau indiquent qu’il n’est pas régulier non plus. Il semblerait qu’il tourne en colimaçon tous les 120 jours. Voici une vidéo réalisée à partir de ces observations:

Bizarre, non? Les experts pensent que le pulsar vacille en vrillant. Si vous avez déjà fait tourner une toupie, vous avez vu qu’en ralentissant elle vacille, l’axe dessinant lentement un cercle alors que la toupie continue à tourner.

C’est ce qu’on appelle la précession, un phénomène provoqué par un objet vrillant qui a une force décentrée. Pour une toupie, c’est la friction avec le sol. Pour le pulsar, cela pourrait être que la matière dans l’étoile est légèrement décentrée, de travers, ce qui déstabilise la vrille. Mais quelle qu’en soit la cause, cela force l’axe du pulsar à faire cette oscillation tous les 120 jours à peu près.

Les observations qui ont servi à faire l’animation ont été faites par l’observatoire à rayons X Chandra. La matière qui est éjectée de l’étoile est si chaude qu’elle génère des rayons X qui peuvent être détectés depuis la Terre.

Des rayons X visibles à 1.000 années lumières

Astronomie: le pulsar de Vela et son fascinant faisceau chancelant [VIDEO]
C’est extraordinaire que l’on puisse facilement voir les émissions du pulsar au centre, le faisceau et les gaz chauffés par le vent violent des particules subatomiques de l’étoile à proximité du pulsar à une distance de 1.000 années lumière. Ce gaz ressemble en fait un peu à un visage déformé, non? Je n’arrête pas de penser à Brak du dessin-animé Le fantôme de l’espace.

On appelle ça un pulsar parce que, à une certaine longueur d’onde de lumière (généralement radio, mais aussi parfois la lumière visible), l’étoile à neutrons balaye un point chaud en vrillant en direction de la Terre puis en sens inverse, comme la lumière d’un phare. Quand il est de notre côté, on voit un rayon de lumière, et quand il est tourné vers l’autre côté, on voit la lumière réduire. Cela se passe plusieurs fois par seconde pour la plupart de ces objets, rendant le terme «pulsar» pertinent.

Je suis fasciné par les pulsars et les étoiles à neutrons depuis l’enfance. Elles ont la masse d’une étoile entière, et vrillent une douzaine de fois par seconde! Certaines sont même plus rapides: les pulsars millisecondes vrillent des centaines de fois par seconde, plus rapides que les lames d’un mixeur de cuisine! Et c’est une étoile entière!

Comme je l’ai dit: l’univers est un endroit bizarre. Mais il est marrant, non?

Phil Plait
Traduit par Grégoire Fleurot
Pour slate.fr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires