Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Astronomie : Une planète à quatre soleils découverte par des astronomes amateurs


Lu sur le web
Mardi 16 Octobre 2012 - 14:01

Des astronomes amateurs ont aidé à découvrir une nouvelle planète pour le moins inhabituelle. Baptisée PH1, elle orbite autour de deux soleils mais cet ensemble est encerclé par deux autres étoiles. Un système à quatre étoiles qui est le premier de ce type à être découvert.


Astronomie : Une planète à quatre soleils découverte par des astronomes amateurs
En septembre 2011, des astronomes ont annoncé avoir découvert une planète orbitant autour de deux soleils et rappelant immanquablement Tatooine, la planète imaginée par George Lucas das le film la Guerre des étoiles. Sans surprise, la nouvelle avait alors fait grand bruit avant que d'autres scientifiques ne révèlent quelques mois plus tard, que ce type de planètes était en fait loin d'être rare. Mais des astronomes amateurs viennent de faire encore plus fort. Grâce au projet "Planet Hunters" ("chasseurs de planètes") lancé par l'université de Yale, ils ont découvert une nouvelle planète qui possèderait elle quatre étoiles.

Baptisée PH1, la planète a été dénichée à quelque 5.000 années-lumière de nous et ferait à peu près six fois la taille de la Terre, soit à peu près celle de Neptune. Elle orbiterait en fait autour de deux soleils, formant ainsi un ensemble qui serait lui-même encerclé par deux autres étoiles. Le tout formerait alors un système planétaire à quatre étoiles totalement unique et encore jamais observé. C'est d'ailleurs le tout premier monde découvert et confirmé grâce au projet Planet Hunters qui associe des astronomes amateurs à des professionnels.

"Planet Hunters est un projet symbiotique, qui associe le pouvoir de découverte du public au suivi d'une équipe d'astronomes. Ce système unique aurait pu ne jamais être observé sans les yeux affutés du public", explique Debra Fischer, professeur en astronomie de Yale et expert qui a lancé le projet en 2010.

Un nouveau monde qui perturbe les astronomes

Depuis sa découverte initiale par les astronomes amateurs, l'existence de PH1 a pu être confirmée par des professionnels qui se sont servis des données collectées par les télescopes Keck à Hawaï. Outre sa taille, les astronomes ont ainsi déterminé que la planète était gazeuse et orbitait en 138 jours autour de ces deux étoiles dont la masse équivaut à 1,5 et 0,41 fois celle de notre Soleil. Ces deux étoiles tournent elles-mêmes l'une autour de l'autre en 20 jours. Quant aux deux autres qui encerclent le tout, elles se trouvent à environ 1.000 unités astronomiques (1 UA équivalent à 150 millions de kilomètres) de la paire d'étoile. L'ensemble n'est donc pas très facile à observer.

Par ailleurs, les données récoltées ont également permis d'estimer que les températures à la surface de PHI sont comprises entre 251 et 340 degrés Celsius, soit beaucoup trop pour que le monde soit habitable. "Bien que PH1 soit une planète gazeuse géante, et même s'il est possible qu'une lune rocheuse orbite autour du corps, ses surfaces seraient trop chaudes pour que de l'eau liquide existe", expliquent Meg Schwamb et ses collègues de l'université de Yale dans leur étude.

"C'est fascinant d'essayer d'imaginer à quoi cela ressemblerait de visiter une planète à quatre soleils dans son ciel mais ce nouveau monde embrouille les idées des astronomes - la manière dont celui-ci a pu se former dans un environnement aussi encombré n'est pas du tout claire", ajoute pour sa part le Dr Chris Lintott, de l'Université d'Oxford cité par le Telegraph.

Un projet particulièrement prometteur

Jusqu'à aujourd'hui, les spécialistes ont découvert six planètes à deux étoiles, ce qu'on appelle des planètes circumbinaires. Mais aucune d'entre elles ne possède des étoiles compagnons. D'où l'importance de la découverte qui pourrait permettre de mieux comprendre comment ces planètes s'assemblent et évoluent dans un tel environnement.

Les volontaires de Planet Hunters à l'origine de la trouvaille, Kian Jek de San Francisco et Robert Gagliano de Cottonwood dans l'Arizona, en sont d'ailleurs encore tout excités. "C'est un grand honneur d'être un chasseur de planètes, un scientifique citoyen, et de travailler main dans la main avec des astronomes professionnels, en fournissant une réelle contribution à la science", a précisé Gagliano cité par Space.com.

De leur côté, les scientifiques sont tout aussi enthousiasmés par le projet et ont même hâte de découvrir les prochaines trouvailles de ces chasseurs de planètes. "C'est une découverte étonnante, mais ce qui est encore plus excitant, avec encore plus de données ajoutées régulièrement à planethunters.org pour tout ceux qui veulent les explorer, c'est que nous ne savons réellement pas ce que nos astronomes amateurs vont découvrir ensuite", a ajouté le Dr Arfon Smith du Adler Planetarium de Chicago, autre membre de l'équipe des Planet Hunters.
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires