Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Assemblée générale de la FFRIM : Ahmed Yahya assuré de rempiler


Sport
Jeudi 4 Juin 2015 - 15:00

C’est demain, vendredi 5 juin 2015 que se tiendra l’Assemblée générale élective pour le renouvellement du Bureau exécutif de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM) Seul candidat à ce jour déclaré, le président sortant, Ahmed Ould Yahya est assuré de passer pour un deuxième mandat.


Assemblée générale de la FFRIM : Ahmed Yahya assuré de rempiler

C’est le 28 juillet 2011 que ce jeune passionné de football prend la tête de la « Liste du Changement. Il avait en face de lui le président sortant de la FFRIM, le banquier Moulaye Abass qui rempilait pour un second mandat. Le candidat Ahmed Ould Yahya était soutenu à l’époque par les clubs d’associations sportives et les ligues régionales. Cette liste se fixait deux objectifs majeurs, la réparation et la construction, promettant de travailler sur « le principe l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », l’ambition première étant d’évoluer vers le semi-professionnalisme puis vers le professionnalisme à l’horizon 2013.

Parmi les objectifs réalisés, quatre années après avoir remporté le siège de président de la FFRIM, Ahmed Ould Yahya peut se vanter d’avoir mis en place un championnat DI et D II régulier, des préparations sérieuses et continue des équipes nationales, avec un grand coup de vent sur le plan du sponsoring et de l’engagement de l’Etat. La FRIM a également développé un efficace service de communication en installant une unité de télévision et gagné la confiance de partenaires solides comme la Mauritel. Il a aussi lancé les petites catégories même si sur ce plan, des défaillances persistent, car toutes les équipes de la DI n’ont pas réussi ce pari. L’une des promesses qui a été faite par la Liste du changement d’Ahmed Ould Yahya, la prise en charge médicale et sociale des sportifs qui n’est pas totalement au rendez-vous après quatre années à la tête de la FFRIM. Ahmed Ould Yahya a aussi laissé à la postérité un siège ultra moderne pour la fédération et réussi à faire participer la Mauritanie aux phases finales du CHAN en Afrique du Sud.

Mais contrairement à 2011 où il avait un candidat en face, Ahmed Ould Yahya risque de se retrouver seul face à sa propre succession. Ses adversaires lui reprochent d’avoir verrouillé les textes en consacrant sa mainmise sur la fédération.  
En effet, c’est le 28 septembre 2013 que le toilettage des anciens textes a eu lieu au Palais des Congrès au cours d’une Assemblée générale extraordinaire.
Comme en 2013, les clubs de la deuxième division sont de nouveau devant la tutelle pour réclamer leur droit de vote dans la désignation des instances de la FFRIM comme le réclament les textes fondateurs de la FIFA. Quelques 32 clubs seraient ainsi concernés aujourd’hui par cette exclusion. « Pourtant, rappellent-ils, c’est grâce à nos voix qu’il a été élu et il cherche aujourd’hui à nous mette à l’écart » se plaignent les dirigeants de la DII.

Mais pour Ahmed Ould Yahya, fort du soutien des clubs de la DI, la révision des textes est un moyen d’assainir le football mauritanien en le faisant asseoir sur des bases plus solides, loin des surenchères de clubs qui ne pèsent pas lourd, selon lui, et qui risquent par leurs voix de déstabiliser le foot national. Cette fois-ci, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Mme Coumba Bâ restera-t-elle insensible à la complainte des clubs de la DII ou laissera-t-elle les choses inchangées ?

Cheikh Aïdara
Source: L'Authentic

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter