Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Assalamalekoum festival: C'est parti!


Culture
Lundi 13 Juin 2011 - 15:39

Pour sa quatrième édition, Assalamalekoum festival offre au public mauritanien un artiste majeur du rap français, Sefyu. Au-delà de cet aspect purement scénique, la conférence de presse organisée à l'institut français de Mauritanie, ce lundi 13 juin confirme un succès organisationnel dans le paysage musical désertique et atone de la Mauritanie. Le festival se tiendra lieu du 13 au 17 juin à Nouakchott.


Monza et Sefyu au lancement du festival Assalamalekoum, lundi 13 juin 2011
Monza et Sefyu au lancement du festival Assalamalekoum, lundi 13 juin 2011
Autres articles
Pour une reconnaissance de la culture- «Assalamalekoum, c'est un festival créé il y a quatre ans maintenant, avec comme idée principale les notions d'échange et de partage, entre différents artistes, de cultures et aux visions différentes. C'est l'occasion de montrer ce que nous sommes et faisons. D'autant que c'est un besoin vital à mes yeux, dans un pays où la culture pleure depuis des décennies.» rappelle Monza, initiateur du festival.
Un cadre culturel aurait déjà dû être dessiné depuis longtemps pour permettre l'éclosion et l'épanouissement de talents mauritaniens. À défaut, se prendre en main: «Nous n'attendons pas l'état pour avancer et faire briller les cultures mauritaniennes, pour les dynamiser. Car tous les acteurs culturels mauritaniens ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Voilà pourquoi, cette année, nous inaugurons le «prix Assalamalekoum» lance-le «président de la Rue publique».
«Cette reconnaissance jamais reçue et méritée, nous allons la leur donner de façon symbolique, et à travers elle, leur témoigner notre respect.» dit-il.

«On néglige son avenir en négligeant sa jeunesse»- «En arrivant à Nouakchott, j'ai découvert un métissage important, que je n'avais vu nulle part ailleurs en Afrique, hors Djibouti. Mais j'ai vu aussi un manque flagrant de dynamisme. Et je me demandais: que fait cette jeunesse mauritanienne, quelles armes a-t-elle pour se montrer? Or c'est à la jeunesse de montrer cette Mauritanie métissée, diverse, et qui ne demande qu'à être unie, à travers la vidéo, la musique, le journalisme, toute forme de support culturel qui permet une diffusion de cette diversité et de la culture. On néglige son avenir en négligeant les aspirations de sa jeunesse.» témoigne Sefyu, de son vrai nom Youssef Soukouna, artiste phare de cette quatrième édition du festival. Pour lui, ce festival promeut ce métissage qui est une force, une richesse, et peut créer une dynamique créatrice si on s'en sert correctement.

Assalamalekoum dans des réseaux inter-festivals- Le challenge de la diffusion de l'existence du festival mauritanien hip-hop Assalalmalekoum, et de sa promotion est passé par une série de partenariats avec des réseaux de festivaliers africains. C'est ce qu'explique Amadou Bâ, organisateur du festival sénégalais FESPA 2H.
«Avec Assalamalekoum, nous sommes membres du réseau africain AMNF (african music network festival) qui regroupe d'autres festivals hip-hop d'Afrique de l'Ouest et des festivals de world music, d'Afrique australe. Nous sommes des projets frères qui tentons de donner un souffle et une perspective international à nos cultures africaines, l'union faisant la force, mais aussi de servir de pont, de trait-union à toutes les nationalités du monde.» raconte-t-il.
C'est ainsi que des acteurs du hip-hop danois rencontre non seulement des rappeurs africains mais aussi français, à Nouakchott.
Sylani, américaine d'origine bissau-guinéenne approuve totalement la démarche et l'esprit du festival: «Je travaille avec le mouvement hip-hop bissau-guinéen depuis quelques années, et je vois ce qu'apporte ce genre de festival, appuyé par un réseau efficace. Là, un des réseaux, hip-hop Harmony, que je dirige, s'est agrandi avec l'arrivée de Monza, et de Amkoullel, un rappeur et organisateur d'un festival malien.»

Noorinfo
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires