Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aqmi : L'organisation terroriste met en garde contre une opération de libération des otages au Mali


Actualité
Vendredi 13 Janvier 2012 - 10:56

Un mois et demi après l'enlèvement au Mali de cinq Européens, dont deux Français, par l'organisation clandestine Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), cette mouvance active au Sahel a menacé de tuer ses otages, si la France et ses alliés tentaient une opération militaire pour les libérer.


Aqmi : L'organisation terroriste met en garde contre une opération de libération des otages au Mali
"Selon des informations qui nous sont parvenues récemment, l'alliance des croisés menée par la France, qui soutient certains régimes comme l'Algérie et la Mauritanie, prépare une opération militaire imminente pour libérer les otages détenus par l'organisation", indique Aqmi.

"Nous adressons un avertissement à la France, le Royaume-Uni, la Hollande et la Suède: s'ils autorisent cette opération, cela signifie la mort de leurs ressortissants et une atteinte à leur vie, dont ils ont la responsabilité", poursuit-il.

Cet avertissement, sous forme de message électronique adressé au bureau de l'AFP à Rabat, intervient trois semaines après la décision du Mali et de l'Algérie de renforcer leur coopération militaire pour lutter contre Aqmi.

Il fait suite aussi à des informations de sources militaires et diplomatiques à Bamako évoquant la présence de militaires algériens dans le nord du Mali pour "apporter assistance" à l'armée malienne dans la lutte "contre l'insécurité et le terrorisme".

Aqmi ne précise pas si les otages se trouvent toujours au Mali, un des pays du Sahel confronté à une insécurité croissante liée aux activités de cette organisation et d'autres groupes criminels, ainsi qu'à l'afflux d'armes, dont de l'armement lourd, provenant du conflit libyen.

Aqmi dit cependant ne pas souhaiter une telle issue. "Nous cherchons une solution pacifique à ce problème des otages", ajoute-t-il sans plus de précision.

Selon l'organisation, l'enlèvement des cinq Européens était une "réponse aux agressions répétées de la France contre les musulmans des pays du Sahel" (...) et "le Mali a été choisi sciemment en raison de l'implication du régime d'Amadou (Toumani) Touré dans une guerre contre les Moujahidine (combattants)", cédant "ainsi aux pressions exercées sur lui par la France et les Etats-Unis".

Au total, douze Européens, dont six Français, sont retenus dans le Sahel par Aqmi et un groupe présenté comme dissident, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest, jusqu'alors inconnu.

Noorinfo avec agences
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires