Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Après l’expiration de leur préavis : Les travailleurs de la société Mauritrac déclenchent un mouvement de grève illimité


Actu Mauritanie
Mercredi 23 Mai 2012 - 10:03


Après l’expiration de leur préavis : Les travailleurs de la société Mauritrac déclenchent un mouvement de grève illimité
Les travailleurs de Mauritrac, qui effectue des travaux d’entretien et de réparations des machines pour le compte de la multinationale Kinross, viennent d’enclencher une grève illimitée ce mardi 22 mai 2012, en réaction à la position figée de la direction concernant leurs doléances.

Il faut noter que ces revendications formulées par les travailleurs ont déjà été consignées dans un protocole d’accord que l’employeur refuse d’exécuter. Pourtant, les travailleurs bien avant la mise en place de leurs délégués du personnel, avaient prévenu l’employeur de leur intention de passer à l’action à travers un préavis de grève qui lui a été envoyé et qui a expiré ce lundi.

Signalons que dans la réunion marathon tenue dans le siège de la société à Nouakchott, hier en marge des élections de délégués du personnel, la direction est restée figée sur sa position, ne faisant aucune proposition concrète aux travailleurs, de nature à les dissuader de leur action. Au lieu de répondre favorablement aux doléances exprimées par les travailleurs, la direction a tenté de les menacer afin qu’ils renoncent à leur action.

Les travailleurs lui ont précisé que leur action s’inscrit uniquement dans le cadre des procédures légales définies par le Code du Travail et que leurs revendications sont d’ordre purement professionnel. Ils ont souligné que leur mouvement avait pour objet d’amener l’employeur à ouvrir des négociations sincères pour éviter le pourrissement de la situation. Ils réclament notamment la prise en charge de l’ITS, une classification catégorielle, le paiement des heures supplémentaires et la distribution d’eau potable.

Ils ont promis de poursuivre leur mouvement contre vents et marées jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications. Notons que ces travailleurs sont confrontés à une situation socioprofessionnelle très précaire. Ils font des heures supplémentaires dont plusieurs non-compensées et ils n’ont pas de protection sociale ni sanitaire.

Au sein de cette société, les conditions d’hygiène et de sécurité y sont déplorables d’où la fréquence des accidents de travail et des maladies professionnelles. Au cours de leurs activités professionnelles, les travailleurs utilisent souvent des produits chimiques dangereux à main nue et qui peuvent avoir des effets très négatifs sur leur état de santé. Leurs réclamations pour de meilleures conditions sont généralement rangées dans les tiroirs de la direction sans aucune suite. •

Source:CGTM
lecalame.info


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires