Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aminetou Mint Habib, responsable de l’Espace « Professions Libérales » à la SGM : «Les professionnels avaient besoin d’un espace bancaire entièrement dédié»


Economie
Dimanche 16 Juin 2013 - 12:05

Ouverte il y a un peu moins de deux semaines, l’espace «professions libérales» de la Société Générale sis près du marché Capitale à Nouakchott, entend être l’interlocuteur financier privilégié des professions libérales du pays. Sa responsable, Aminetou Mint Habib évoque leur cas particulier.


Aminetou Mint Habib. Crédit : Noorinfo/El Hadj Sy
Aminetou Mint Habib. Crédit : Noorinfo/El Hadj Sy

Une agence spécialement dédiée aux professions libérales répondait à quelle problématique particulière ?
 
Cela nous a semblé nécessaire, car dans le processus de la segmentation du marché qui guide notre stratégie, les professions libérales sont particulières aux yeux de la Société Générale. Elles ne font partie ni de la clientèle des «particuliers», ni de celle des «entreprises».
 
Les professionnels avaient besoin d’un espace bancaire qui leur serait entièrement dédié, avec des services financiers adaptés à leurs métiers et leurs besoins ; ce que nous leur proposons ici.
 
Comment gérez-vous l’éventuelle confusion entre le professionnel et l’individu ?
 
Les professionnels sont leurs propres « patrons », et effectivement il peut y avoir une gestion confuse entre l’établissement représenté et l’individu.
 
Nous sommes là justement pour rendre le plus étanche possible les éventuelles porosités entre leurs mondes professionnel et personnel.

Lors de l'inauguration de l'espace PROLIB en début juin
Lors de l'inauguration de l'espace PROLIB en début juin
Un jeune libéral qui se lance, peut-être encore sans carnet d’adresses, sans une trop grande expérience, a sa place dans cette agence ?
 
Parfaitement. Actuellement nous observons l’émergence de jeunes diplômés préférant de plus en plus évoluer dans la sphère de leurs projets professionnels propres. Dans ce cadre, eux plus encore que les plus anciens, ont besoin de fonds pour s’équiper et se lancer dans leurs projets. Il y a d’ailleurs un produit relatif à eux : «Jeun’Equip ».
 
Propos recueillis par MLK
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires