Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Agriculture : Les criquets vont-ils envahir l'Afrique sahélienne?


International
Mercredi 6 Juin 2012 - 11:09

Du Tchad au Mali en passant par le Niger, la chasse aux criquets est ouverte.


Agriculture : Les criquets vont-ils envahir l'Afrique sahélienne?
Autres articles
L’Algérie, elle, a déjà traité plus de 48.000 hectares de plantation agricole pour lutter contre l’invasion de criquets du Maroc et de criquets pèlerins rapporte El Watan.

Ces deux espèces de criquets sont dévastatrices pour les cultures agricoles, et notamment le criquet pèlerin —cette dernière espèce est même la «plus dangereuse» selon l’Institut national de la protection des végétaux algériens. Les conséquences peuvent aller jusqu’à la destruction de récoltes entières.

Depuis janvier 2012, une campagne a été lancée par cet institut.

«Le dispositif de surveillance et de lutte antiacridienne permet de détecter les premières éclosions de larves de criquets et d'intervenir au moment opportun par des traitements chimiques préventifs», peut-on lire sur El Watan.

C’est surtout dans le sud et l’ouest de l’Algérie que l’institut scientifique a déployé ses efforts.

Dans quel but? Pour éviter non seulement les ravages en Algérie mais aussi dans les pays frontaliers car le criquet pèlerin migre, et en masse. D’ordinaire solitaires, les insectes sont poussés à se rassembler pour former d’énormes essaims sous l’effet d’une hormone qui agirait sur leur comportement.

D’après l’observatoire acridien de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) des migrations sont prévues pour le mois de juin.

Elles devraient notamment toucher le Mali et le Niger. Et si l’Algérie affirme qu’elle a pu s’organiser pour lutter efficacement contre cette «invasion», la FAO craint que la situation de crise au nord Mali n’empêche d’éradiquer le fléau.

«En temps normal, l'Algérie et la Libye auraient pu maîtriser la plupart des essaims locaux et empêcher leur déplacement vers le sud, mais l'insécurité qui règne des deux côtés de la frontière entrave l'accès des équipes locales et des experts de la FAO qui ont besoin d'évaluer la situation. La capacité de lutte antiacridienne de la Libye a en outre été affectée cette dernière année», a expliqué Keith Cressman, chargé de l'information sur les acridiens à la FAO.

Le quotidien malien, Le Républicain, a interrogé le directeur du centre national malien de lutte contre le criquet pèlerin, Fakaba Diakité. Il se veut rassurant… pour le moment.

Le directeur national ne cache pas les problèmes que causent les groupes armés islamistes à la frontière nord du Mali pour l’organisation de la lutte. Il a déclaré que si elle a lieu d’être, l’invasion devrait se passer en juillet ou en août.

La dernière invasion mémorable de criquets pèlerins remonte à 2003 au Niger. A l’époque, et en réaction, 10 pays du Maghreb et du Sahel se sont associés pour former la Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale. Au sein de ce comité interrégional, on retrouve la Libye, l’Algérie, le Niger, le Tchad, le Mali…

Son objectif est d’agréger les ressources intellectuelles (pour la recherche) et financières des pays et de coordonner les actions.

Lu sur El Watan
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire