Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Afrique : en 30 ans, le nombre de pauvres a été multiplié par deux


Economie
Vendredi 19 Avril 2013 - 16:29

La Banque mondiale vient de publier une étude sur la pauvreté dans le monde. L’institution met l’Afrique en garde : si le taux de pauvreté a baissé, en valeur absolue, le nombre de personnes vivant dans une extrême pauvreté a augmenté de plus de 200 millions depuis le début des années 80.


Il y avait deux fois plus de personnes extrêmement pauvres vivant en Afrique subsaharienne en 2010 (414 millions) qu’il y a trois décennies (205 millions). © AFP
Il y avait deux fois plus de personnes extrêmement pauvres vivant en Afrique subsaharienne en 2010 (414 millions) qu’il y a trois décennies (205 millions). © AFP
C'est une nouvelle qui vient à contre sens de la success story de la croissance africaine. La Banque mondiale a récemment mis à jour sa base de données sur l'estimation de l'extrême pauvreté pour l'année 2010. Satisfaite du recul du taux d’extrême pauvreté sur les trois dernières décennies, l'institution rappelle que ce taux reste tout juste inférieur à 50% en Afrique subsaharienne, soit le taux le plus élevé au monde, malgré une baisse de 17% sur la dernière décennie. Pour comparaison, en Chine, il est passé de 84% en 1981 à 12% en 2010. En Inde de 60% à 33%, le deuxième taux le plus élevé au monde.

Extrême pauvreté

La Banque mondiale prévient : malgré la chute du taux de pauvreté, l'Afrique subsaharienne est la seule région au monde dans laquelle le nombre absolu de pauvres a augmenté régulièrement et de « façon spectaculaire » entre 1981 et 2010. Il y avait deux fois plus de personnes extrêmement pauvres vivant en Afrique subsaharienne en 2010 (414 millions) qu’il y a trois décennies (205 millions).

En conséquence, alors que l'extrême pauvreté en Afrique subsaharienne ne représente que 11% du total mondial en 1981, elle représente désormais plus du tiers des personnes extrêmement pauvres de la planète. L’Inde représente un autre tiers et la Chine vient contribuer à hauteur de 13% (contre 43% en 1981). Comme le souligne encore la Banque mondiale, le revenu des pauvres en Afrique subsaharienne a stagné alors qu’il a augmenté dans d’autres régions. Peut-être un reflet de la plus grande profondeur de la pauvreté et, peut-être, de la dépendance des populations aux métiers informels.

Source :
JA
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires