Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Afghanistan : l'avion du chef de l'armée américaine touché par une roquette


International
Mardi 21 Août 2012 - 11:25

L'avion du numéro un de l'armée américaine a été touché au sol par un tir de roquette dans la nuit de lundi à mardi sur la base américaine de Bagram en Afghanistan, une attaque qui a fait deux blessés parmi les soldats américains, selon l'armée américaine.


Martin Dempsey, grand Manitou de l'armée américaine
Martin Dempsey, grand Manitou de l'armée américaine
Les tirs n'ont pas menacé la sécurité du général Martin Dempsey, chef d'état-major des armées américaines, et de son équipe, qui dormaient au moment de l'incident, ont assuré plusieurs officiers américains.

Mais les dommages causés à l'appareil ont conduit le général à utiliser un autre avion pour quitter l'Afghanistan à la mi-journée, après une visite de deux jours, a déclaré à l'AFP le colonel Dave Lapan, son porte-parole.

Deux roquettes au total ont été tirées pendant la nuit sur le vaste aéroport de Bagram, la plus grosse base aérienne militaire du pays, dont une a touché le C-17 du général Dempsey, a-t-il précisé.

L'avion était alors sur le tarmac aux côtés d'autres aéronefs, a ajouté le porte-parole, précisant que deux soldats américains chargés de la maintenance des aéronefs à Bagram ont été blessés dans l'attaque.

Le chef d'état-major américain était arrivé dimanche en Afghanistan pour s'entretenir avec les responsables militaires américains, de l'Alliance atlantique et afghans, notamment à propos de l'inquiétante multiplication des attaques de membres des forces afghanes contre leurs alliés de l'Otan.

Les tirs de roquettes par les rebelles sur les bases militaires de l'Otan sont assez fréquents dans ce pays.

La force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf), dirigée par les Américains, s'apesantit rarement sur les dommages matériels qu'elle subit. Quant aux pertes humaines dans de telles circonstances, elles sont rares.

La coalition militaire occidentale, qui a chassé les talibans du pouvoir à la fin 2001, soutient depuis le gouvernement de Kaboul et ses forces de sécurité face à la rébellion déclenchée par ces mêmes talibans, sans parvenir à la vaincre.

La grande majorité des soldats étrangers aura quitté l'Afghanistan d'ici à la fin 2014, nourrissant l'incertitude sur l'avenir de la sécurité dans ce pays.

Malgré le discours qui se veut rassurant de l'Otan, pour laquelle l'insurrection ne sera jamais en mesure de battre l'armée et la police afghanes, qu'elle forme, de nombreux Afghans craignent un éventuel retour au pouvoir des talibans ou une nouvelle guerre civile, après trois décennies de conflit.

Les insurgés, dont les attentats suicide et les bombes artisanales sont les armes de prédilection, se sont montrés particulièrement actifs ces derniers mois.

D'après l'Isaf, le nombre des attaques talibanes a augmenté de 11% entre avril et juin par rapport à la même période de 2011, en recensant plus de 100 en juin, un record en près de deux ans.

Source : AFP
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire