Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Affaire de la prison de Dar Naïm :Les plus spectaculaires recaptures de fugitifs


Actu Mauritanie
Jeudi 3 Mars 2016 - 17:40

Depuis la grande vadrouille qui avait presque vidé la prison de Dar Naïm et qui occupe depuis le devant de l’actualité nationale avec cette évasion collective d’une quarantaine de prisonniers, dont de dangereux criminels multirécidivistes, des chefs de gang et des condamnés à mort, c’est toute la République qui est en alerte. Forces de police, gardes et gendarmes pourchassent les évadés de la prison de Dar-Naïm dans tous les recoins de la ville de Nouakchott aujourd’hui scindée en trois Wilayas.


L’une des plus spectaculaires arrestations est sans doute celle réussie par la P.J du Groupement général de la sécurité routière qui est parvenue à mettre la main sur l’un des plus dangereux éléments en fuite. Il s’agit d’un dénommé Aïssawi. Il s’agit d’un condamné à mort pour le meurtre d’un militaire. Les éléments de la Routière le suivaient au flair grâce à des renseignements.

Le criminel a été capturé dans une chambre qu’il avait pris pour un bunker qu’il ne comptait pas quitter de sitôt. Les éléments du Groupement routier qui l’ont appréhendé ont trouvé dans la chambre où il se terrait, des paquets de biscuits, des caisses d’eau minéral, des grosses de cigarettes, des caisses de jus d’organe comme s’il avait calculé qu’il allait rester là au moins plusieurs mois, d’attendre que les choses se tassent, qu’on l’oublie pour disparaître définitivement. Qui sait, peut-être avait-il planifié la sortie du territoire sous une fausse identité.

La Police aussi a réussi une pêche non moins spectaculaire à Arafat, en réussissant à appréhender plusieurs fugitifs de la prison de Dar Naïm. Les populations ont été d’un grand apport dans plusieurs cas de capture, comme celui qui a permis trois des plus dangereux évadés. Parmi eux, Houceinou Sarr, un dangereux caîd qui a à son actif plusieurs importantes casses dans diverses zones de Nouakchott, tel le cambriolahe de la CAMEC et la station de l’hôpital Sabah. Il est auteur de plusieurs évasions, dont l’une lors d’une consultation à l’hôpital national.
Le deuxième individu s’appelle Sidi Mohamed, auteur lui aussi de plusieurs cambriolages à mains armées dans divers quartiers de Nouakchott. D’autres dangereux criminels ont aussi été appréhendés, Baba Hindou et Oumar Boutly, des pensionnaires qui avaient profité de l’incident du vendredi dernier.
 

Quand le football aide à l’évasion
L’enquête engagée par la Gendarmerie nationale à la prison de Dar Naïm de Nouakchott, portant sur l’évasion la semaine dernière, d’une trentaine de prisonniers dont trois condamnés à mort, a abouti à une étrange conclusion ! : les gardes étaient concentrés dans le match de Champion’s League diffusé par Been Sport mettant aux prises le Real de Madrid et l’As Roma. En effet, les prisonniers qui avaient remarqué l’acharnement des gardes au foot et particulièrement, le fait leur attachement aux matches de coupe d’Europe, avaient minutieusement préparé leur coup ! Au jour « J », ils attendront le début de la rencontre du soir, pour maîtriser les deux seuls gardes qui étaient de faction, avant de faire le mur, laissant leurs autres gardiens devant l’écran de leur télévision.

C’est après la fin de la rencontre que leur évasion fut remarquée. L’alerte fut donnée qui a permis de mettre aux arrêts trois des fugitifs. Fort de cette information l’état major de la Garde a déjà décidé de relever l’ensemble de l’escadron en place, la télévision de la prison fut confisquée et l’antenne décapitée. Désormais, appareils de télévisions postes radio et même et téléphones portables à écouteurs sont strictement interdits sur place.
 

De dangereux hackers pakistanais aux arrêts
L’information a été tellement tenue au secret qu’il est pratiquement impossible d’en vérifier l’authenticité, selon la source de presse qui rapporte l’information. Selon elle, une bande de hackers pakistanais, férus d’électronique et d’Internet, étaient parvenus à pirater plusieurs comptes en Mauritanie et probablement ailleurs. La police scientifique serait parvenu à les repérer. Ils seraient aujourd’hui aux mains de la police qui aurait jeté sur cette affaire un voile d’opacité. En attendant les résultats de l’enquête qui se poursuit, on craindrait que ces gens-là travaillent pour d’obscures officines de renseignement ou de bandes encore plus puissantes de hackers internationaux.

Ahmed. B
L'Authentic

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires