Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Affaire Raja : la famille ravale sa rage et le ministère public efface l’ardoise…


A.O.S.A
Jeudi 26 Janvier 2012 - 16:37


Affaire Raja : la famille ravale sa rage et le ministère public efface l’ardoise…
Tout est mal qui finit bien pour les uns et mal pour les autres. La plainte du père est retirée mais qu’en est-il du ministère public, la queue entre les jambes, dans une affaire pareille ? Quant au père, est-il habilité à porter plainte et la retirer sans l’avis de la victime ? Qu’en pense-t-elle ? La pauvre est brisée. Si elle s’en sort vivante, elle finira sa vie en chaise roulante si elle ne devient pas tétraplégique. Que devient-elle ? 4 jours après les faits, tout a été dit mais à ce jour, on ne sait rien de précis ni sur le déroulement exact des faits ni sur les motivations des uns et des autres.

Il est peut-être temps de fermer les yeux et laisser les familles s’arranger entre elles...

Soit ! Mais on ne saurait passer sur les agissements de la presse prétendument azizienne et même prétendument libre prise en flagrant délit de désinformation. On savait que l’ANI a retouché ses articles dès que le P.C de crise de la présidence s’est mis en marche avec à sa tête le directeur de la presse électronique et deux conseillers envoyés sur place. On a vu que même Al-Akhbar a voulu jouer à la désinformation en publiant les mots du père précisant qu’il ne sait rien de l’implication du fils. On a vu tout ça jusqu’à ce que l’information sorte enfin telle quelle.

Ce que nous ne savions pas et c’est Kissima qui nous l’apprend car nous ne sommes pas abonnés au SMS de prétendues infos que se partagent les « grandes agences de presse », ce que nous ne savions pas c’est que les désinformateurs amateurs pris de panique sont allés jusqu’à faire supprimer les SMS déjà envoyés ! Incroyable ! C’est donc qu’ils sont allés jusqu’à convoquer les patrons des grands opérateurs téléphoniques pour leur ordonner de faire supprimer les SMS envoyés.

Qui peut faire des intimidations pareilles sinon les services de la présidence ? Nous accusons donc monsieur Hormatallah, directeur de la presse électronique d’avoir trempé directement dans cette campagne de désinformation à grande échelle ce qui pour un jeune, comme lui, est parfaitement inquiétant pour la relève…

Quel fiasco des barbouzes du net ! Aziz n’en demandait pas tant ! C’est une honte qui touche toutes les grandes agences de presse sauf taqadoumy ! Tous ont trempé à des degrés divers dans cette campagne lamentable.  On voit ainsi où en est la presse libre dans ce pays ! Tous ceux qui ont pignon sur rue sont en connivence avec le pouvoir à des degrés différents. Sans les sites indépendants sans publicité à grande échelle qui vivent de rien surtout pas des SMS qui rapportent des dizaines de millions, sans ces sites, sans les blogs libres, on nous aurait enfumés !

C’est à méditer ! Vous pouvez dès à présent fermer vos abonnements chez les désinformateurs car croyez bien que des mesures vont être prises pour que plus jamais ce genre de SMS sensibles ne puisse sortir. A quoi bon alors rester abonnés ?

Une pensée donc à la malheureuse Raja qui en plus d’être une victime, a été calomniée par les hypocrites. C’est un drame terrible pour les deux familles. Pourvu que cela n’arrive plus sinon rien ni personne ne pourra arrêter la vendetta.

Passons ! Passons ! Il est temps de fermer les yeux…

Deuxième Ironie macabre du sort...

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires