Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Aéroport International de Nouakchott : Les délais de livraison « intenables »


Actu Mauritanie
Mardi 3 Septembre 2013 - 17:21

Retardé une première fois faute de « liquidité », l’Aéroport International de Nouakchott (AIN), actuellement en construction à 30 kms sur la route de Nouadhibou pourrait ne pas être livré dans les délais impartis, assure lundi une source du ministère de l’équipement.


Aéroport International de Nouakchott : Les délais de livraison « intenables »
Outre donc la cure d’amaigrissement sur le projet initial, un million de voyageurs contre deux au départ, l’Aéroport international dont le coût de troc reste difficilement évaluable promet des vagues, assurent les mêmes sources qui indiquent que le président Aziz serait mécontent de l’avancement des travaux entrepris jusqu’ici par la société "Najah".

L’opération quoique juteuse pour l’entreprise -qui a déjà vendu comme des petits pains les lots troqués à Soukouk- serait révélée lourd en financements. Vendus entre 3 et 9 millions d’ouguiyas (terrain nu), l’espace Soukouk effectivement donné à la société comprenait plus de trois milles lots. Ils sont aujourd’hui l’objet d’une importante source de spéculation foncière.
 
« Najah » ne saurait plus où donner de la tête et aurait tenté de trouver des conciliabules avec l’Etat pour un retard « accepté » dans la livraison.
 
La situation de retard est telle que des suspicions sur la qualité des infrastructures surgissent. En dépit du contrôle qui sera certainement effectué à la réception de l’ouvrage, certaines sources évoquent « l’irrespect de la qualité des infrastructures ».
 
Dans le projet initial la société « Najah » à qui ce troc a été concédé depuis un an maintenant devrait construire deux pistes de 3400 mètres et 2800 mètres, quatre garages aéronautiques, un pont pour voyageurs de 22.000 mètres carrés, un pont de transbordement, un hangar pour avions, une tour de contrôle de 39 mètres de haut ( au lieu des 42 initialement prévus) et un parking d’une capacité de 600 véhicules( au lieu de 1200 prévus initialement).
 
En plus, rappelle-t-on, l’Etat mauritanien devrait débourser 20 millions Usd pour les équipements de sécurité du nouvel aéroport.
 
Notons enfin que nous évoquions cette éventualité, il y a trois mois, à l’issue d’ une rencontre entre le président du Groupe ASML, Ahmed Saleck Ould Bouh alias Sahraoui et le président Aziz, pour plaider la cause de la MCE et donc décaler la réception prévue.
 
Source : Mauriweb
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires