Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Accords de Pêche : Ce que la Mauritanie a dit aux Russes et aux Chinois


Tribunes
Vendredi 3 Mai 2013 - 14:47

Plusieurs articles parus récemment sur le net, traitant des dernières négociations tant avec les Chinois qu’avec les Russes, peuvent faire croire aux moins avertis que la Mauritanie a cédé, ou envisagerait de céder, sur certains éléments clés de sa nouvelle politique des pêches.


Accords de Pêche : Ce que la Mauritanie a dit aux Russes et aux Chinois
Rappelons que cette nouvelle politique (qui a pour entre autres objectifs : assurer la pérennité de la ressource, réserver aux nationaux les pêcheries les plus accessibles, maximiser les recettes et autres retombées des autres pêcheries - licences libres, affrètements etc.-), a été inaugurée par les conditions techniques et financières, introduites au nouveau protocole de pêche signé avec l’Union Européenne.

Compte tenu de l’étendue des questions qu’il traite (zonage, maillage, tailles permissibles, quotas, redevance de pêche et redevances en nature, débarquement et transbordement des captures, embarquement des marins mauritaniens etc.), cet accord est devenu le document de référence pour tous les accords ou conventions de coopération à venir ou à renégocier.

Il est inutile ici de revenir sur le caractère particulièrement avantageux de cet accord pour notre pays, par rapport à tout ce que nous avons fait jusqu’à présent dans ce secteur.

Ainsi et contrairement à certains pays de la sous-région, la Mauritanie n’avait pas attendu la pression d’organisations écologistes pour introduire, tout au début de ses négociations avec l’UE (dès 2011 donc), des mesures concrètes de sauvegarde de toutes ses ressources halieutiques. Ce n’est qu’en avril 2012 que le Sénégal, par exemple, sous la pression de Greenpeace, mettra fin (provisoirement ?) au pillage de la sardinelle par les chalutiers industriels.

Ceci dit et pour en revenir aux dernières négociations avec les Russes d’une part, et le chinois Poly-Hondone, de l’autre, la situation est la suivante :

Avec les Russes :

A ce sujet, deux documents sont disponibles :

Le premier (repris par certains sites) représenterait un projet d’accord que la partie Russe aurait préparé dans l’intention de le discuter avec la partie Mauritanienne, dans le cadre de la réunion de la Commission Mixte Pêche RIM-Russie. C’est un document de mauvaise facture, et totalement décalé par rapport aux objectifs et dispositions de la nouvelle politique des pêches de notre pays.

Le 2e document est le PV final de cette Commission Mixte Pêche RIM-Russie tenue à Nouakchott les 15 et 16 Avril passé.

On lit clairement au point n°4 de ce PV que la Mauritanie n’a renoncé à aucun des acquis de son Accord avec l’UE, qui demeure la référence des conditions techniques et financières pour tous les accord à venir, ainsi que suit :

« Point n° 4 : la partie Mauritanienne a exprimé la position suivante : Les conditions d’accès techniques et financières demandées aux navires russes sont identiques à celles inscrites dans l’accord Mauritanie-UE.

La Mauritanie appliquera aux navires russes toutes conditions nouvellement arrêtées dans le cadre de cet accord.

La partie russe a rappelé que contrairement à l’UE, le Gouvernement de la Fédération de Russie n’accorde par de subventions aux armateurs russes, par conséquent les indices économiques de la flotte ne permettent pas à sa flotte de travailler effectivement dans ces conditions.

La partie mauritanienne a fait des propositions concrètes et avantageuses, pouvant compenser la contrepartie financière du protocole RIM-UE et permettre aux armateurs russes de travailler dans les mêmes conditions que leurs collègues européens.

La partie russe a remercie la partie Mauritanienne pour ces dispositions et a pris bonne note. »

On ne peut être plus clair, le cadre de référence demeure bien l’Accord RIM-UE.

Avec le Chinois Poly-Hondone :

Rappelons que cette Convention date d’avant le renouvellement de l’accord de pêche avec l’UE et des nouvelles conditions techniques et financières fixées par la Mauritanie.

En Janvier passé, le Département des Pêches n’avait pas renouvelé les autorisations de pêche aux céphalopodes qui avaient été concédées à Poly-Hondone dans le cadre de son projet, au motif du retard pris dans la mise en œuvre du volet pélagique, élément essentiel et objectif majeur pour la partie Mauritanienne.

La partie Chinoise avait tenté, avec acharnement mais apparemment sans succès de faire débloquer, sans conditions ni concessions, ces autorisations de pêche aux céphalopodes.

Ses efforts de faire plier le Ministère des Pêches n’ayant pas abouti, Poly-Hondone s’est finalement engagée à trouver des solutions concrètes aux questions en suspens, et cela au plus tard le 30 Juin prochain. En contrepartie de cet engagement ferme, les autorisations de pêche lui ont été délivrées pour les 15 jours restants avant l’arrêt biologique.

Aujourd’hui et à l’instar de tous les navires nationaux et étrangers, les navires de Poly-Hondone sont à l’arrêt depuis mercredi 01 Mai, début de l’arrêt biologique qui dure 2 mois.

Ces 2 mois amènent au 30 juin prochain, date avant laquelle Poly-Hondone, conformément à ses derniers engagements, doit avoir effectivement réglé toutes les questions en suspens…

Voilà donc où en sont arrivées les négociations dont on a tant parlé, et tant dit : la Mauritanie n’a renoncé à rien au contraire, elle continue de consolider ses acquis et négocie dans la sérénité, de manière cohérente et sans empressement.

Enfin et pour terminer, disons qu’il est regrettable que tout le remarquable travail qui a ainsi été accompli ne soit personnifié que pour être dénaturé, et cela à des fins très discutables.

Aussi, si nous renonçons aux effets d’annonce éphémères, aux jugements à l’emporte-pièce, et que nous nous en tenons aux faits et rien qu’aux faits prouvés, force sera de reconnaître que le Conseiller du Ministre en charge des négociations, Monsieur Cheikh Ould Ahmed Ould Baya a réalisé ici, pour le pays, un travail exemplaire qui doit être reconnu et soutenu.

Samouri Ould Ahmed Yehdhih
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter