Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Abdoullahi Ag Mohamed: "L’OSCA est prête pour la négociation"


Actualité
Samedi 24 Août 2013 - 16:51

Selon Abdoullahi Ag Mohamed El Maouloud, président de l’organisation des sociétés civiles de l’Azawad (OSCA), la priorité du chef de l’Etat doit être le dialogue et la réconciliation.


Abdoullahi Ag Mohamed: "L’OSCA est prête pour la négociation"
Autres articles
Après la signature de l’accord de Ouagadougou en juin dernier, le nouveau président Ibrahim Boubacar Keita aura comme tâche de poursuivre les négociations avec les représentants du MNLA. C’est fort de ce constat que l’OSCA se porte garante de la voix de la société civile du Nord du Mali pour une sortie de crise. Joint par téléphone depuis la Mauritanie où il est réfugié, Abdoullahi Ag Mohamed El Maouloud pense qu'"il faut un dialogue inclusif pour qu’il y ait la paix." 
 
Quelles sont les objectifs de l’organisation des sociétés civiles de l’Azawad (OSCA) ?
 
L'Organisation des Sociétés Civiles de l'Azawad est l'instance créée pour parler au nom des habitants du Nord dans le dialogue inclusif prévu par l'accord de Ouagadougou, 60 jours après les élections. De 1960 à nos jours, les Etats se sont succédé et n’ont jamais tenu compte de la diversité géographique, ethnique, culturel et économique du Mali. Nous pensons qu’il est temps que cela change. L’OSCA est prête pour la négociation. Nous avons voté massivement pour Ibrahim Boubacar Kéïta que nous avons déjà vu premier ministre dans une période difficile du pays, et il avait sauvé le Mali à cette époque. 
 
Quel message l’OSCA veut-elle faire passer pour assurer la sécurité au Mali ?
 
Sur le plan sécuritaire, nous voulons une armée républicaine égale pour tous les citoyens maliens. Il s’agira d’une armée composée de représentants de tous les fils du pays pour qu’il y ait paix et sécurité. Enfin, il ne faut qu’aucune arme ne circule illégalement dans le pays. Il faut une conjugaison de toutes les composantes de la nation malienne. Le Mali est un pays multi ethnie, multi culturelle, il faut que ce brassage soit respecté pour relever l’économie du pays, entre autres défis, il faut tenir compte de cette diversité.
 
Quelle doit être la priorité du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta ?
 
L’organisation de cette élection est un grand atout pour la sortie de crise au Mali. Nous avons milité en faveur des élections pour qu’elles soient organisées dans la paix. Nous serons prêts à soutenir l’issue de cette élection. Il faut un dialogue inclusif. Nous voulons retourner au Mali, mais pour qu’il y ait retour, il faut un dialogue inclusif, il faut qu’il y ait la paix.

Propos recueillis par Dienaba Démé-Diallo
Pour journaldumali.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires