Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Abderrahmane Sissako joue encore au plus fin pourtant il a reçu 40.000 euros pour Mettou…


A.O.S.A
Vendredi 6 Mars 2015 - 13:36


Abderrahmane Sissako joue encore au plus fin pourtant  il a reçu 40.000 euros pour Mettou…

Lors d’une conférence de presse  que j’ai ratée car je suis en déplacement, Sissako a eu tout loisir d’enfumer les journalistes mal informés à propos du film sur la hartania Mettou qu’il a abandonné pour rejoindre la présidence Azizienne.


A la question de savoir pourquoi il a abandonné ce projet, le cinéaste aux larmes de crocodile  a essayé, avec un certain succès jusque-là, de noyer le poisson en expliquant qu’on le bassine avec  Mettou alors qu’il s’agit d’un scénario comme un autre qui n’a pas pu se faire et il donne comme exemple un film sur le Ruanda qu’il voulait faire et qui ne s’est pas fait comme bien d’autres…


Tout cela est archifaux bien entendu car aucun des scénarios dont il parle n’était aussi avancé que celui de Mettou... Le projet était tellement avancé que le tournage devait commencer en octobre 2012, trois mois après avoir été nommé conseiller à la présidence et ce n’est pas n’importe qui qui le dit c’est Jeune Afrique qui parle d’un cinéaste de père malien et de mère mauritanienne. Le titre de l’article est éloquent « Mauritanie : Sissako, l’homme du président


Le cinéaste Abderrahmane Sissako a été nommé, le 16 juin, conseiller chargé de la culture auprès du président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz. Né de père malien et de mère mauritanienne, le réalisateur maintes fois primé a appris sa nomination à Nouakchott, où il prépare son prochain film, dont le tournage débutera en octobre. Mettou, c’est son titre provisoire, évoque le thème du mariage précoce en Afrique. Il a été coécrit avec le romancier Mbarek Ould Beyrouk et sera produit par Arte France. »


http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2632p008-009.xml11/


-----------------------------

À propos du sujet du film, comme le rapporte Jeune Afrique au moment de la nomination, Mettou est présenté comme un simple film sur le mariage forcé. Doux euphémisme quand on lit sur africultures.com les détails de la chose où il est bien question d’un sujet sensible qui mérite bien d’être étouffé au pays classé numéro 1 de l’esclavage : « Mettou est une jeune fille "Haratine", terme qui désigne un esclave affranchi. Elle vit dans le désert avec Cheikh, son maître, qui l'a prise pour concubine quand elle avait quatorze ans. Pour le père de Mettou, c'était l'occasion d'être davantage "anoblis". N'ayant pas le choix, Mettou a accepté le mariage alors qu'elle était amoureuse de Mabrouk, un garçon de vingt ans. »


http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=16381




 Pour un film dont le tournage devait commencer 3 mois après la nomination et qui n’a pas pu se faire comme d’autres, Sissako doit accumuler des fortunes vu le nombre de films pas faits comme Mettou puisqu’il a obtenu 40.000 euros pour Mettou, soit 16 millions d’ouguiyas  à l’époque de la part du Fonds francophone de Production Audiovisuelle du Sud


http://www.francophonie.org/Fonds-francophone-de-production-41260.html


Voici la source du pécule

http://www.imagesfrancophones.org/data/upload/resultats_commissions_cinema-2007_a_2012.pdf


-------------------------------------------------

Sissako n’a pas reçu que ça sinon le film n’aurait pas pu prévoir le tournage 3 mois après la nomination. Il est allé défendre le projet là où on trouve de l’argent jusqu’à Abu Dhabi où il est encore bien question d’un film sur une descendante d’esclave forcée à être concubine de  son maître « Mauritania, 2011. Mettou, a young Haratin girl, is a freed slave. Her master, Sheikh, took her as a concubine when she was 14. With no choice, Mettou accepted the marriage despite being in love with 20-year-old Mabrouk.”

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires