Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

ATELIERS D’ÉCRITURE SUR LA MUSIQUE : MARIÈME D


Culture
Lundi 22 Décembre 2014 - 22:00

« Tous les mots sont musique ». C’est la déclaration faite par la célèbre chroniqueuse et poétesse Marième DARWICH à l’occasion de l’ouverture des ateliers d’écriture sur la musique qu’elle anime, à l’Alliance Franco-Mauritanienne, à l’occasion de la cinquième édition des rencontres littéraires Traversées Mauritanides.


ATELIERS D’ÉCRITURE SUR LA MUSIQUE : MARIÈME D

 Après avoir salué la disponibilité des artistes et sympathisants qui sont venus répondre à son appel, Marième Derwich livre un propos marquant, plein de sens et d’humour qui le lassa personne indifférent. Elle a permis à l’intellectuelle Franco-Mauritanienne de réveiller les talents endormis.

 L’événement a été marqué par la présence de grands artistes et slameurs venus d’ici et d’ailleurs qui ont pris part au jeu d’écriture et de la chanson. On peut citer parmi eux, le grand artiste Yacoub AFUNI, auteur-compositeur qui joua avec les artistes Salif Kaïta, Alpha Blondy, Cheikh Tijane Seck, Amy Koïta et bien d’autres. Yacoub, qui est Mauritanien, est rentré depuis peu au pays. A ses côtés, le talentueux Bill, NDAT Bouwana, musicienne, l’ivoirien Rod LIPERI... autres.

 Tous ont manifesté le désir de partager les idées de Mint DARWICH. Lesquelles idées ont fait office d’expérience avérée et de talent démesuré. « Comme en écriture romanesque, pour composer une chanson aussi, le début et la fin constituent des étapes les plus délicates », a-t-elle constaté.

 Lequel constat a ouvert le débat dans la salle qui a abrité de belles trouvailles, entre artistes. Et les rayons lumineux du soleil couchant

permettaient les chutes du soir. « Pour composer une chanson, je prends d’abord un thème ensuite je développe », a laissé entendre Yacoub qui partage son expérience. Ce thème peut être selon toujours Yacoub, « un thème général comme sur l’amour, mais aussi un particulier qui vise une cible bien déterminée », a-t-il ajouté avant de donner la parole à NDAT. Cette dernière n’a pas hésité à étaler son expérience par rapport à la question. Elle fait croire à qui veut l’entendre qu’une chanson est toujours le fruit de l’écoute d’une autre

chanson. « Mon inspiration vient de la musique que j’écoute », a-t-elle. C’est pourquoi, quand elle écoute la musique elle se laisse emporter, poursuit Ndat.

Pour elle, c’est la musique elle-même qui s’improvise. Ainsi, elle présenta un texte qu’elle a écrit sur l’amour.

 De même, l’artiste ivoirien fera lui aussi part de son parcours et de ses inspirations. L’assistance sera bien imprégnée des conseils de l’auteure de Mille et un Je. A la suite de ces ateliers, les artistes ont même créé des compositions avec leur formatrice Marième Derwich. Et ce soir à l’occasion toujours des rencontres culturelles Traversées Mauritanides, les belles trouvailles seront présentées au public à l’Espace Diadié Camara à la Socogim Ps. Ce sera à partir de 20h. Et il y aura également d’autres groupes, tels Walfadjiri, des slameurs,

des poètes et des lectures de textes ! La musique, toute la musique alors !

ELHADJI IBOU MBAYE

Source:Kassataya  via Traversees mauritanides

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires