Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

ASC Kédia : Un club au bord du gouffre


Sport
Mardi 9 Avril 2013 - 17:45

Actuel septième du championnat, l’ASC Kédia vit une saison des plus compliquée. Réclamant deux mois d’arriérés de salaires, les joueurs du club avaient menacé de boycotter la 16e journée du championnat national. Des menaces qui ont été, plus ou moins, mises à exécution.


ASC Kédia : Un club au bord du gouffre
Autres articles
C’est décidément un sale temps pour les footballeurs dans la ville de Zouerate. Depuis le début de la saison, les joueurs de l’ASC Kédia sont dans une situation précaire, qui a atteint un stade inquiétant ce weekend. Pour le compte de la 16e journée de championnat, les hommes de Mody M’Bodj recevaient l’ASAC Concorde.

Un match qui n’a finalement duré qu’une demi-heure. L’équipe avait débuté la rencontre avec seulement 8 joueurs (le minimum requis) avant que l’arbitre ne mette un terme à la mascarade après la blessure d’un Zouerathy, alors que la Concorde menait déjà au score (0-1, but de Mamadou Niass). Kédia concède son cinquième revers de la saison. Même si les Jaunes n’ont perdu que sur un seul but d’écart, cette défaite sera certainement comptabilisée comme un forfait (trois buts encaissés) vu les circonstances.

Deux mois d’arriérés de salaires

La question qui se pose, c’est pour quoi Kédia a démarré le match à huit ? Les décideurs voulaient éviter de subir des sanctions si l’équipe ne jouait pas, raison pour laquelle l’entraineur a réussi à réunir quelques volontaires (qui selon certains dires ne feraient même pas partie de l’effectif du club). Ces dernières semaines, les joueurs et le staff avaient haussé le ton, car les salaires des deux derniers mois n’ont pas été payés.

Une situation désastreuse qui vient s’ajouter aux conditions difficiles dans lesquelles les footballeurs exercent. Le matériel d’entrainement et de compétition fait défaut (pas de chaussures, seulement trois ballons et deux jeux de chasubles) sans oublier l’unique jeu de maillot (jaune et vert) utilisé depuis le début du championnat. Malgré les difficultés, Kédia a quand même fait une bonne première partie de saison (7e avec 17 points). Mais comment un club subventionné par la SNIM (entre 20 et 30 millions par année) peut-il se retrouver dans une telle posture ? L’incompétence des dirigeants et l’absence d’une gestion cohérente sont pointées du doigt. Quand on sait qu’une formation comme l’ASC SNIM, qui est aussi sponsorisée par la Société Minière, ne rencontre pas ce genre de problème, on est en droit de se demander ce qui se passe réellement à Zouerate.

Les dirigeants de l’ASC Kédia doivent sérieusement songer à trouver une solution très rapidement pour éviter que la grève des joueurs perdure. Un contexte qui pourrait fausser la fin du championnat. Pour le moment, des rumeurs font état d’un départ imminent de l’entraineur, Mody M’Bodj. Une nouvelle qui ne rassura pas les supporters.

Brahim Sow Deïna

Source:MAURIFOOT
Noorinfo


              


1.Posté par Mitts le 23/12/2013 02:50
Maillot jaune est très spirituel http://www.maillotdefr.com/, j'aime rayures vertes, j'espère qu'il y aura une meilleure conception

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire