Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

AQMI : Belmokhtar sur une liste secrète américaine des personnes à “tuer”


International
Samedi 9 Février 2013 - 14:20

Le chef terroriste algérien, Mokhtar Belmokhtar, commanditaire de la récente prise d’otage sur le site gazier de Tiguetourine (In Amenas) serait bientôt inscrit par les services de renseignements américains sur leur liste secrète des personnes à “tuer”.


AQMI : Belmokhtar sur une liste secrète américaine des personnes à “tuer”
De hauts responsables militaires et des services de renseignement américains envisagent cette décision, selon le quotidien américain Wall Street journal qui rapporte l’information dans sa livraison de ce samedi.

Mokhtar Belmokhtar alias Khaled Abou Al Abbes surnommé aussi Belaouar( le borgne) est un ex-chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) avec laquelle il est entré en dissidence en octobre dernier en formant sa propre phalange.

En effet, de l’émir de la phalange des Moulathamine ( les enturbannés) est devenu chef de la phalange El Mouaqioune Bi Dima (les signataires par le sang) depuis quelques mois.

Le journal américain, citant des responsables américains s’exprimant sous couvert de l’anonymat, explique qu’ajouter le nom Belmokhtar à cette liste impliquerait une expansion militaire importante des Etats-Unis dans le Nord-Ouest de l’Afrique, à travers une extension des frappes de drones et des opérations de contre-terrorisme, a ajouté le quotidien américain.

Un tel effort pourrait s’appuyer sur les unités des forces spéciales de l’armée, avec l’aide de la CIA, précise la même source.

Pour rappel en janvier dernier, un responsable américain avait indiqué que Washington prévoyait d’installer une base destinée à accueillir des drones dans le Nord-Ouest de l’Afrique afin d’améliorer la surveillance des groupes islamistes dans la région. Cette base se situerait probablement au Niger ou au Burkina Faso.

Les Etats-Unis gardent secrètes des listes de personnes “capturer ou tuer”, et ce, depuis les attentats du 11 septembre 2001, rappelle le le Wall Street Journal.

Sur ces listes secrètes séparées établies par le Pentagone et la CIA figurent les noms de leaders extrémistes tels que le chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zaouahiri, le chef artificier d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), le Saoudien Ibrahim Hassan al-Asiri, et, avant sa mort, Oussama Ben Laden

Kaci Haider
Pour algerie1.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire