Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

ADEM : "Nous donnons 20 jours à l'état pour bloquer l'accès aux sites pornographiques"


Communiqué
Vendredi 15 Février 2013 - 12:49

L'ONG Adem pour la protection de l'enfant et de la société, dans le cadre de son projet «Non à la Dépravation» a envoyé une lettre a l’Autorité de Régulation pour demander le blocage des sites pornographiques en Mauritanie, où ces mauvaise sites pornographiques pose de graves dangers pour les enfants, les adolescents et les adultes aussi dans notre société et sont présentés dans La plupart des Cybercafés Internet publics à Nouakchott et dans d'autres villes, en violation flagrante des traités internationaux sur les droits et la protection des enfants.


Des membres d'ADEM manifestant devant l'autorité de régulation. Crédit : ADEM
Des membres d'ADEM manifestant devant l'autorité de régulation. Crédit : ADEM
En plus de cela des plusieurs études scientifiques ont prouvé le danger de sites pornographiques sur tous les segments de la société, y compris les adultes ou beaucoup des pays ont bloquer ces sites pornographiques complètement ou partiellement.

Alors que dans notre pays l’Autorité de Régulation refuse de bloquer ces mauvais sites (malgré que ce blocage est très simple techniquement et financièrement), en violation flagrant des valeurs de la société et de la loi et de la Constitution.

Où la permission de ces sites une violation explicite de la Constitution et de la loi comme il montre l'ordonnance n°:022-91 – dans ses divers amendements – portant la constitution de la République Islamique de Mauritanie et précisément dans son préambule ainsi que l'article 5 qui stipule que l'Islam est la Religion du Peuple et du pays.

Et aussi l'ordonnance 162/83 en date du 09/07/1983 portant code pénal dans ses articles 263 et suivants, 306 et suivants et l'article 449 , et l'ordonnance n° 015/2005 portant la protection pénale de l'enfant, dans ses articles 44 et suivants, 68 et 92.

Pour ce la L'ONG Adem a accordée un délai de 20 jours à l’Autorité de Régulation a compter de la date de réception de la lettre (13 Février 2013) pour commencer le blocage de ces sites pornographiques en Mauritanie, et dans le cas contraire, L'ONG va recours a la justice pour imposer le blocage de ces mauvaises sites , et va lancer aussi une vaste campagne populaire inclut des marches et des sit-in pacifiques pour arrêter ces sites pornographiques en Mauritanie, car la permission de ces sites dans notre pays est un crime majeur et constitue une grave violation des droits de l'homme , des valeurs de la société , de notre religion et traditions.

ONG Adem pour la Protection de l’Enfant et de la Société
Projet "Non à la Dépravation".
Nouakchott le 14 février 2013
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire